Toiture en rouleau

MatĂ©riaux en rouleau peut assurer l’Ă©tanchĂ©itĂ© mĂȘme Ă  des pentes nulles, et la limite supĂ©rieure des pentes recommandĂ©es est de 45 Ă  50 °. Ils peuvent ĂȘtre posĂ©s sur n’importe quelle base solide (bois, bĂ©ton, etc.).

Il existe plusieurs mĂ©thodes principales de pose de matĂ©riaux en rouleau, selon lesquelles ces revĂȘtements sont divisĂ©s en:

1. adhésif:

  • sur mastics bitumineux chauds;
  • sur les mastics et adhĂ©sifs caoutchouc-bitume, bitume-polymĂšre et polymĂšre Ă  froid;
  • 2. traitĂ©:

  • sur bitume oxydĂ© et modifiĂ©;
  • mĂ©thode Ă  chaud (au feu) utilisant des brĂ»leurs Ă  gaz;
  • mĂ©thode Ă  chaud (sans fil) utilisant un Ă©quipement infrarouge;
  • maniĂšre froide (sans feu), c.-Ă -d. dissolution de la couche de bitume Ă©paissie;
  • 3. avec adhĂ©sif:

  • les matĂ©riaux Ă  l’intĂ©rieur ont un revĂȘtement protecteur spĂ©cial (film de silicone ou papier), qui suffit Ă  enlever; puis rouler le rouleau sur la surface apprĂȘtĂ©e.
  • La mĂ©thode la plus ancienne d’installation de tapis de toiture est le collage continu de matĂ©riaux en rouleau sur le substrat. Dans certains cas, il est conseillĂ© de poser des matĂ©riaux de toiture en utilisant le soi-disant collage partiel. Cela Ă©limine les conditions d’apparition d’une pression excessive due Ă  la formation entre le toit et la base d’un entrefer communiquant avec l’air extĂ©rieur le long du contour du toit ou Ă  travers des dĂ©flecteurs d’Ă©chappement spĂ©ciaux. Les toits rĂ©alisĂ©s de cette maniĂšre sont appelĂ©s « respirants ».

    L’utilisation d’une toiture «respirante» Ă©vite non seulement les ampoules, mais contribue Ă©galement Ă  Ă©liminer l’humiditĂ© du matĂ©riau de base (environ 1 kg / mÂČ. Au cours de l’Ă©tĂ©). La quantitĂ© d’humiditĂ© Ă©liminĂ©e peut ĂȘtre augmentĂ©e avec une section transversale fixe de l’entrefer en raison des pansements appliquĂ©s sur le matĂ©riau du rouleau pendant sa fabrication. Avec une toiture « respirante », ses ruptures sur les joints et les fissures de la base sont totalement exclues, puisque les dĂ©formations de cette derniĂšre ne sont pas transmises au tapis de toiture.

    Lire la suite  Mastics de toiture

    L’inconvĂ©nient d’un toit respirant est qu’il est difficile de localiser la fuite. Si un espace apparaĂźt dans le tapis de toiture, oĂč de l’eau est entrĂ©e, il se propage Ă  travers tous les sinus d’air et, trouvant un joint lĂąche Ă  la base, pĂ©nĂštre Ă  l’intĂ©rieur du bĂątiment. L’apparition d’une fuite au plafond ne signifie pas que le tapis de toiture est endommagĂ© prĂ©cisĂ©ment Ă  cet endroit, et il n’est pas facile de trouver une fuite rĂ©elle.

    Une toiture « respirante » est nĂ©cessaire pour la restauration de l’ancienne toiture, car Ă  l’intĂ©rieur de l’ancien tapis de bitume, il y a gĂ©nĂ©ralement toujours de l’humiditĂ©, qui doit pouvoir s’Ă©chapper. Il est Ă©galement nĂ©cessaire lorsque l’on travaille en hiver sur de nouveaux chaussĂ©es en bĂ©ton dont l’humiditĂ© ne peut pas ĂȘtre ramenĂ©e aux paramĂštres standard..

    Lors de l’utilisation de toits «respirants» dans la construction de masse, il est nĂ©cessaire de dĂ©velopper des diagrammes de toiture dans la composition des projets de toiture, indiquant la disposition des couches et des structures des nƓuds et des culĂ©es.

    Le collage partiel du toit Ă  la base peut ĂȘtre effectuĂ© en appliquant pour la couche infĂ©rieure:

  • matĂ©riau perforĂ©;
  • matĂ©riau ordinaire, collĂ© avec du mastic, sous la forme de taches uniformĂ©ment rĂ©parties, de bandes continues ou intermittentes de mastic;
  • matĂ©riau dĂ©posĂ© dans lequel la couche infĂ©rieure dĂ©posĂ©e est appliquĂ©e sur le tissu en bandes intermittentes
  • Les systĂšmes de toiture respirante sont utilisĂ©s depuis longtemps avec succĂšs en Scandinavie, en Allemagne, en Belgique et dans d’autres pays. Lors de la pose du matĂ©riau par fusion ou dissolution, afin de se conformer Ă  la technologie, il est nĂ©cessaire de faire attention au fait qu’il a une Ă©paisseur suffisante de la couche de revĂȘtement infĂ©rieure. L’Ă©paisseur minimale requise doit correspondre aux dimensions de l’irrĂ©gularitĂ© (rugositĂ©) de la chape de base.

    Lire la suite  Physique du toit

    Le dispositif d’un tapis de toiture fait de matĂ©riaux avec une couche adhĂ©sive est trĂšs avancĂ© technologiquement. Cette mĂ©thode peut ĂȘtre utilisĂ©e Ă  la fois pour les toits neufs et pour la rĂ©paration des anciens, mais la base doit ĂȘtre prĂ©parĂ©e avec beaucoup de soin. Aujourd’hui, ces matĂ©riaux sont plutĂŽt rares sur le marchĂ© russe et sont utilisĂ©s de maniĂšre trĂšs limitĂ©e.

    Évaluer l'article
    ( Pas encore d'Ă©valuations )
    Ajouter des commentaires

    ;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: