Raisons du refus d’un prĂȘt

Points d’article



Comme le montre la pratique, les banques sont de moins en moins susceptibles de refuser des emprunteurs potentiels. Cependant, il existe un certain nombre de raisons de refus, qui sont mieux connues Ă  l’avance. AprĂšs tout, un revenu insuffisant est la raison principale, mais loin d’ĂȘtre la seule, pour refuser de recevoir un prĂȘt..

image

Revenu et authenticité des documents

Comme dĂ©jĂ  mentionnĂ©, la principale raison du refus d’obtenir un prĂȘt est considĂ©rĂ©e comme un revenu insuffisant: le revenu moyen Ă  Moscou est maintenant bien infĂ©rieur au niveau moyen auquel la banque est prĂȘte Ă  financer l’achat de l’appartement d’une piĂšce le plus ordinaire de Moscou. Et s’il y a un an, les clients fortunĂ©s Ă©taient ceux dont le revenu par famille Ă©tait de 1,5 Ă  2 000 $, maintenant ce revenu devrait ĂȘtre d’au moins 2 500 $. C’est le revenu par membre de la famille qui est l’un des principaux indicateurs d’une dĂ©cision positive ou nĂ©gative banque.

Soit dit en passant, une idĂ©e fausse courante des acheteurs potentiels est que les banques ne prennent en compte que les revenus «blancs». La situation a changĂ© il y a longtemps et la popularitĂ© des programmes hypothĂ©caires a Ă©tĂ© largement facilitĂ©e par le fait que les banques prennent en compte la situation de leurs clients, qui perçoivent des salaires dans le cadre de divers rĂ©gimes «gris», et prennent en compte les revenus «sous enveloppe». RĂ©cemment, les cas sont devenus plus frĂ©quents lorsque l’emprunteur fournit des certificats non signĂ©s par le chef de l’organisation (parfois c’est le seul moyen possible de confirmer le revenu «gris»).

Lire la suite  L'immobilier dans les Carpates, comme alternative Ă  la "maison au bord de la mer" en CrimĂ©e

Cependant, cela ne signifie pas que la banque peut ĂȘtre facilement fraudĂ©e. Il y a des cas oĂč l’emprunteur a des parents ou des connaissances «en poste» qui peuvent conclure de «faux» contrats de travail Ă  temps partiel. Dans 90% des cas, il est possible d’identifier une fausse signature ou un faux revenu. Et cela pourrait bien devenir une raison pour refuser de recevoir un prĂȘt. En soumettant de faux documents ou en retenant des informations, l’emprunteur se condamne Ă  la possibilitĂ© d’une rĂ©ponse nĂ©gative et peut en mĂȘme temps se retrouver sur la «liste noire» des emprunteurs, que certaines banques Ă©changent entre elles.

En outre, la raison du refus peut ĂȘtre une anciennetĂ© insuffisante dans un nouvel emploi – mĂȘme trĂšs rĂ©munĂ©rĂ©. Si le client est en probation, la banque lui proposera d’attendre avec le prĂȘt jusqu’Ă  ce qu’il se termine. De plus, en cas de doute sur les revenus, les banques proposent le montant du prĂȘt Ă  leur discrĂ©tion, le plus souvent infĂ©rieur Ă  celui demandĂ© par le citoyen..

La biographie du client est Ă©galement importante pour la banque. Il ne s’agit bien sĂ»r pas de sa vie personnelle (mais parfois d’elle aussi), mais principalement de sa vie professionnelle. Lorsqu’un emprunteur ne peut pas confirmer son activitĂ© professionnelle au cours des derniĂšres annĂ©es – et devient soudainement, sans aucune raison du tout, le chef comptable de l’entreprise sans avoir une formation spĂ©cialisĂ©e, il se verra probablement refuser un prĂȘt. Le fait est que si un emprunteur avec un tel CV perd son emploi, il lui sera extrĂȘmement difficile de trouver un remplaçant avec un revenu similaire..

Lire la suite  Le temple principal de Saint-PĂ©tersbourg - CathĂ©drale de Kazan

Manque de fonds pour un acompte

La plupart des banques proposent dĂ©sormais des programmes avec un acompte de 10% du coĂ»t de l’appartement achetĂ©. Cependant, l’emprunteur doit disposer de plus de fonds pour payer les primes d’assurance et la commission de l’agent immobilier, ainsi que d’autres frais d’inscription. Et avant, en cas de manque d’argent pour ces dĂ©penses, les banques ont allumĂ© un feu rouge devant un emprunteur potentiel. Mais maintenant, cette raison devient de plus en plus rare – le plus souvent, la mĂȘme banque est prĂȘte Ă  Ă©mettre un prĂȘt Ă  la consommation pour le premier versement. Et dans certaines banques, sous rĂ©serve d’un certain nombre de conditions, il est possible d’obtenir un prĂȘt sans acompte. Mais pour cela, le revenu doit ĂȘtre « blanc », l’appartement doit ĂȘtre achetĂ© uniquement sur le marchĂ© secondaire, et le coĂ»t total de l’appartement doit ĂȘtre indiquĂ© dans le contrat d’achat.

Choix du logement

L’identitĂ© de l’emprunteur, mais aussi l’objet rĂ©el du gage, c’est-Ă -dire l’appartement, n’a pas une importance minime pour la banque crĂ©anciĂšre. En rĂšgle gĂ©nĂ©rale, la banque annonce Ă  l’avance les exigences relatives Ă  l’appartement achetĂ© dans le cadre de l’hypothĂšque. Exigences typiques: la maison dans laquelle se trouve l’appartement ne doit pas faire partie d’un plan de dĂ©molition ou appartenir Ă  un logement dĂ©labrĂ©. L’appartement doit ĂȘtre adaptĂ© Ă  la vie, avoir une entrĂ©e sĂ©parĂ©e et ĂȘtre utilisĂ© conformĂ©ment Ă  sa destination. De plus, au moment de la conclusion du contrat de vente et d’achat de l’appartement et pendant la durĂ©e du contrat de prĂȘt, l’appartement ne doit pas avoir de rĂ©amĂ©nagement, de rĂ©Ă©quipement et de rĂ©amĂ©nagement non enregistrĂ©s et non autorisĂ©s. Dans l’histoire documentaire de l’appartement, il ne devrait pas y avoir de dĂ©cisions de justice en tant que titres de propriĂ©tĂ© dont le dĂ©lai d’appel n’a pas expirĂ©. En 2006, en raison de la hausse des prix, les banques sont devenues moins exigeantes Ă  l’Ă©gard de l’appartement choisi, il y a eu des propositions de prĂȘt de chambres dans des appartements communaux, et mĂȘme des appartements en panneau Khrouchtchev ont commencĂ© Ă  ĂȘtre prĂȘtĂ©s (sĂ©lectivement).

Lire la suite  Logements locatifs dans les capitales de l'UE pour les vacances d'hiver

Cependant, selon ce paramĂštre, le nombre de refus est insignifiant, car les agents immobiliers savent bien quel appartement sera vĂ©rifiĂ© par la banque. Le prĂȘt est possible mĂȘme dans les maisons «Ă  problĂšmes» avec des planchers en bois, mais dans ce cas, l’emprunteur sera obligĂ© de payer une assurance Ă  un taux plus Ă©levĂ©, et en fait, il n’y aura pas d’Ă©conomies sur l’achat d’un tel logement.

En ce qui concerne le marchĂ© du logement primaire, il peut y avoir beaucoup plus de refus en rapport avec l’objet: le manque du promoteur de tous les documents nĂ©cessaires Ă  la construction, et des accords incorrects avec les actionnaires, et de nombreuses autres nuances qui conduisent Ă  l’absence de base lĂ©gale pour le paiement du futur appartement, et, par consĂ©quent, son gage Ă  la banque.

Évaluer l'article
( Pas encore d'Ă©valuations )
Ajouter des commentaires

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: