Loft: définition, histoire et caractéristiques russes

Points d’article



Traduit de l’anglais « loft » est traduit tout simplement – « grenier ». Mais dans l’interprétation américaine, ce mot court est généralement traduit par «le dernier étage d’un entrepôt ou d’un local industriel». Cette double définition a conduit au fait que les lofts sont parfois appelés le deuxième étage d’un chalet ordinaire, transformés en un seul espace ou un appartement, dont le style de décoration peut être qualifié d’industriel, et les chambres sont combinées en un seul espace..

Cependant, en Europe et aux États-Unis, il est d’usage d’appeler les lofts non pas des greniers, mais uniquement d’anciens bâtiments industriels – usines, usines, entrepôts, ateliers – qui ont été convertis en bureaux, objets d’art et complexes résidentiels..

Ainsi, un loft classique est un appartement avec une superficie assez grande, situé dans un ancien bâtiment industriel et conservant des détails tels que des poutres, divers tuyaux, des maçonneries sur les murs, des structures en béton et en métal à l’intérieur..

L’histoire

Le loft est un phénomène typiquement américain. C’est aux États-Unis dans les années 20 du siècle dernier, dans des quartiers aussi célèbres de New York que Manhattan, Soho et East Queens, que les locaux industriels ont commencé à recevoir un tout autre but..

Il y avait plusieurs conditions préalables à l’apparition d’un phénomène aussi inhabituel:

  • Premièrement, les usines industrielles de New York ont ​​été principalement construites sous la forme de maisons en rangée pour économiser de l’argent sur l’achat de terrains coûteux. Après que la ville ait commencé à se développer, toutes ces usines et usines se trouvaient littéralement dans le centre de New York et la valeur du terrain a décuplé..
  • Deuxièmement, la Grande Dépression qui a frappé les États-Unis à la fin des années 1920 a provoqué la faillite et la fermeture de nombreuses entreprises. Les locaux vacants, situés à cette époque dans des quartiers déjà très prestigieux, ne pouvaient bien sûr pas être vides pendant longtemps..
  • Troisièmement, le coût de la location de ces locaux industriels abandonnés était bien inférieur au coût de la vie dans un appartement ordinaire dans la même zone, de sorte que beaucoup de gens souhaitaient devenir propriétaires d’un tel bâtiment..

Au départ, les lofts étaient loués exclusivement par des bohèmes: peintres, musiciens, comédiens, écrivains et sculpteurs. Ces personnes créatives ont été attirées non seulement par le faible loyer, mais aussi par les caractéristiques de l’ancien bâtiment industriel – plafonds exceptionnellement hauts, immenses espaces non divisés en chambres et salons traditionnels, fenêtres du sol au plafond, éclairage supplémentaire au plafond, intérieur libre et original. C’était la solution parfaite pour organiser un studio, un atelier, une galerie d’exposition.

Très souvent, des artistes et des artistes vivaient ici, dans la même pièce que l’atelier, les lofts se sont donc très vite transformés en appartements de vie tendance et insolites.

Les promoteurs ont rapidement apprécié les perspectives de la nouvelle tendance et ont commencé à acheter, rééquiper et mettre en vente eux-mêmes des bâtiments industriels. Au fil du temps, la fonctionnalité et le style particulier des lofts ont été appréciés non seulement par les new-yorkais bohèmes, mais aussi par les hommes d’affaires, les avocats, les banquiers, ceux que l’on appelle l’établissement aux États-Unis..


Ernst Ludwig Kirchner. Bohême moderne

Déjà dans les années 50 du 20e siècle, les lofts occupaient fermement leur niche aux États-Unis dans la catégorie des logements onéreux «pas pour tout le monde». Et non seulement parce que le coût de ces immenses appartements (la superficie moyenne d’un loft américain est de 1000 mètres carrés) était très élevé, mais aussi parce que, malgré la popularité croissante, tous les acheteurs de maison ne sont pas prêts à vivre dans un intérieur industriel aussi inhabituel..

Les lofts ont atteint leur apogée en Amérique dans les années 60, lorsque le célèbre Andy Warhol a ouvert son désormais manuel « Factory » sur East 47th Street à Manhattan, un bâtiment où lui et ses étudiants vivaient..

Et ce n’est que dans les années 60 que les lofts ont commencé à migrer vers l’Europe – Allemagne, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Autriche. Par exemple, en Angleterre, le premier loft était les bâtiments du quartier de Clerken Well, situé au nord de Londres. Et ces «habitations d’usine» se sont généralisées au cours de son mandat en tant que Premier ministre britannique Margaret Thatcher. La principale impulsion pour le développement d’un nouveau concept de «loft» au Royaume-Uni a été les actions économiques du gouvernement: une loi est entrée en vigueur qui a égalisé les immeubles industriels et de bureaux dans le centre de Londres. Lorsque le loyer des immeubles industriels et des bureaux est devenu égal, de nombreux fabricants ont commencé à déplacer leur production hors de la ville. Et puis le même système a fonctionné qu’aux États-Unis – l’emplacement avantageux et le design inhabituel ont commencé à attirer l’attention des bohèmes sur les lofts, puis sur les résidents ordinaires de la capitale de la Grande-Bretagne.

Avec la popularité croissante des «logements d’usine» en Europe, il y a une pénurie de tels locaux, car toutes les villes ne peuvent pas se vanter d’avoir une usine abandonnée. À cet égard, les anciens entrepôts, orphelinats, écoles sont parfois convertis en lofts et la gare est devenue un complexe résidentiel populaire en Finlande..

Soit dit en passant, le loft est devenu un excellent débouché pour les autorités de la ville et les promoteurs dans les cas où il est impossible de démolir un bâtiment historique, car il s’agit d’un objet architectural précieux et il n’est plus possible de l’utiliser aux fins prévues..


Vincent Van Gogh. Ville d’usine. 1887

Dans l’espace post-soviétique, le premier loft classique est considéré comme un complexe résidentiel d’élite apparu à Riga en 2003 à Kipsala. Les architectes Zaiga et Maris Gailis ont conservé toutes les caractéristiques de l’aspect historique d’une ancienne usine de plâtre, et l’intérieur s’est transformé en loft.

De nouveaux bâtiments sont même apparus en Europe et aux États-Unis maintenant, où les appartements sont réalisés dans le style «loft», mais les experts estiment que ces «remakes» ne peuvent plus revendiquer le titre de lofts classiques, mais sont plutôt des appartements de style industriel.

La popularité du loft est également attestée par le fait qu’il devient souvent une scène d’action dans les films hollywoodiens. Ainsi, dans le film le plus populaire « Ghost », les héros de Patrick Swayze et Demi Moore vivent dans le loft, dans la série « Close Friends » le « factory apartment » est devenu un logement pour Brian Kinney, dans la série « Gossip Girl » la famille Humphrey vit aussi dans le loft.

Fonctionnalités:

Selon les experts, les lofts ont acquis une telle popularité non seulement en raison de leurs caractéristiques architecturales, mais aussi en raison du fait que le «bâtiment d’usine» est devenu un véritable mode de vie, une nouvelle vision du monde non standard. En Occident, le loft symbolise la rupture avec tout ce qui est bourgeois, traditionnel et ordinaire. C’est pourquoi, afin de souligner une telle attitude libre, le loft est résolument original même à l’intérieur.

Premièrement, cet espace est toujours de taille énorme, comme le disent les experts, les locaux de moins de 200 à 300 mètres carrés ne peuvent plus être qualifiés de loft classique. Seules la salle de bain et la chambre deviennent des pièces séparées (et même pas toujours), le reste de la zone est un espace unique, divisé en zones uniquement à l’aide de meubles ou de solutions de design.

Deuxièmement, presque la seule option de décoration intérieure pour une telle pièce est le style industriel, qui implique une abondance de métal, la préservation de la maçonnerie ancienne, un minimum de finitions et de textiles et des meubles pop art. Des matériaux non standard sont souvent utilisés, tels que les bois exotiques, le verre, la pierre naturelle.

Troisièmement, les lofts sont généralement divisés en deux domaines principaux: le travail et la vie. Par exemple, un grand atelier et un salon-chambre légèrement plus petit.

Une description très précise du loft a été faite par Lyudmila Ulitskaya dans son livre « Merry Funeral », décrivant l’appartement new-yorkais d’un artiste émigré russe: «… une petite cuisine, des toilettes avec douche et une chambre étroite avec un morceau de fenêtre étaient acculés. Et un immense atelier à deux lumières « .

Loft en Russie

Il est actuellement impossible de parler d’un marché de loft à Moscou ou à Saint-Pétersbourg. Les acheteurs immobiliers russes n’ont pas encore apprécié les possibilités et l’originalité de tels logements industriels, mais il y a déjà des premières propositions.

Dans notre pays, les anciens bâtiments d’usines et d’usines deviennent souvent des locaux non résidentiels, mais de bureaux. En outre, il est souvent plus facile pour les promoteurs de démolir un ancien bâtiment et de construire un nouveau bâtiment typique que de remodeler soigneusement la structure et de la transformer en lofts..

N’oubliez pas que les lofts appartiennent à la catégorie des logements d’élite, le plus souvent ils sont situés dans le centre historique, ont une vaste superficie et tous les Russes ne peuvent pas se le permettre..

Selon les experts des agences immobilières de Moscou, les propositions qui sont maintenant apparues sur le marché du logement de Moscou sont destinées aux représentants de l’élite politique et commerciale, ainsi qu’à la «jeunesse dorée» qui pourra apprécier le caractère inhabituel de «l’appartement d’usine»..

Aujourd’hui, on peut distinguer des objets immobiliers intéressants comme les complexes résidentiels « Nikolaevsky House » et Manhattan House à Moscou. Le coût d’un mètre carré d’un loft dans ces complexes varie de 6 à 9,5 mille dollars.

À Saint-Pétersbourg, le projet le plus important dans cette direction était New Holland, une île industrielle, dont beaucoup remontent au XVIIIe siècle. Maintenant, les experts discutent du concept de reconstruction de cet objet intéressant, il est prévu que parmi les locaux commerciaux et résidentiels du complexe, il y aura des lofts, les promoteurs ont l’intention de préserver l’atmosphère historique de l’île.

Parmi les lofts non résidentiels en Russie, on peut distinguer:

  • Loft Project Etagi dans la capitale du Nord est un centre culturel multifonctionnel d’art contemporain, où des expositions d’artistes contemporains sont souvent organisées;
  • « Winzavod » – le centre d’art contemporain de Moscou, le bâtiment de l’ancienne bière, puis la cave « Moscou Bavière », en 2007 est devenu un centre d’exposition;
  • l’ancienne manufacture Danilovskaya dans la capitale, devenue un centre de bureaux populaire;
  • espace de création « Tkachi » à Saint-Pétersbourg, ancien complexe de la « Nouvelle manufacture de filature de papier », fondée en 1846. Le bâtiment a été inclus dans la liste des objets nouvellement identifiés de valeur historique, scientifique, artistique ou culturelle. Désormais, dans l’espace créatif de l’ancienne manufacture, des expositions ont lieu, des bureaux et des locaux de vente au détail sont loués.

Les experts soulignent que les projets des autorités moscovites de déplacer les entreprises industrielles en dehors des limites de la ville ouvriront de nouvelles perspectives pour l’apparition de lofts classiques sur le marché immobilier. Les experts appellent l’usine de confiserie Krasny Oktyabr située sur le quai de Bersenevskaya comme les objets les plus prometteurs dans cette direction. Il est prévu que la production soit transférée sur le territoire de l’entreprise « Babaevsky », les autorités ont l’intention de préserver l’aspect historique de l’usine et de donner les locaux intérieurs d’un complexe résidentiel.

Le développement du marché des loft et l’interdiction de construction par le maire dans le centre de Moscou contribueront également au développement du marché des loft, auquel cas les promoteurs se tourneront vers les anciens bâtiments industriels et la conversion des installations industrielles, dont la démolition est interdite en raison de leur valeur pour l’histoire et l’architecture, en complexes résidentiels commencera..

De nombreux experts soulignent qu’il existe de nombreux bâtiments industriels intéressants dans les villes industrielles russes telles qu’Ekaterinbourg, Tcheliabinsk et même à Moscou et à Saint-Pétersbourg eux-mêmes, de sorte que les appartements loft ont de grandes perspectives dans notre pays. D’autres spécialistes, plus sceptiques, soulignent que les lofts, qui sont par essence des logements chers, resteront une marchandise à la pièce « pas pour tout le monde » et s’ils prennent leur place sur le marché immobilier, alors comme des offres séparées, rares et d’élite.

Évaluer l'article
( Pas encore de notes )
Partager avec des amis
Conseils d'experts sur n'importe quel sujet
Ajouter un commentaire

En cliquant sur le bouton «Soumettre un commentaire», j'accepte le traitement des données personnelles et j'accepte la politique de confidentialité