Comment calculer les poutres de plancher en bois

Points d’article



Le choix d’un parquet est le plus souvent dĂ» au respect de l’environnement du matĂ©riau et Ă  la facilitĂ© d’installation. Le chevauchement durera longtemps et sera fiable si les poutres sont correctement calculĂ©es. La condition principale pour dĂ©terminer les dimensions de section requises est d’assurer la rĂ©sistance de la structure.

Comment calculer les poutres de plancher en bois

Structure en bois

Le revĂȘtement de sol en bois est infĂ©rieur en termes de rĂ©sistance et de rigiditĂ© au bĂ©ton armĂ©, il convient donc dans les bĂątiments rĂ©sidentiels jusqu’Ă  quatre Ă©tages. Les poutres sont fabriquĂ©es Ă  partir de forĂȘts de conifĂšres (pin, Ă©picĂ©a, sapin, etc.). La longueur des poutres est le plus souvent de 5 Ă  6,5 m. Dans les bĂątiments en pierre, les poutres sont posĂ©es Ă  une distance (le long de l’axe) qui est un multiple de la taille des briques ou des blocs.

Comment calculer les poutres de plancher en bois1. RĂ©siliation aveugle. 2. Terminaison ouverte. 3. Rejoindre les poutres bout Ă  bout. 4. Reliant les poutres l’une Ă  l’autre. a – mur de briques, b – poutre, c – support interne, d – plaque mĂ©tallique e – Ă©tanchĂ©itĂ©

Les poutres sont scellĂ©es dans les murs de pierre externes avec une mĂ©thode sourde et ouverte. Quelle que soit la mĂ©thode d’enrobage, il est nĂ©cessaire de prĂ©voir des mesures pour Ă©viter la condensation des vapeurs d’air dans les nids des murs. Cela se produit lorsqu’ils ont moins de deux briques d’Ă©paisseur. Dans les murs plus Ă©pais, la condensation ne se forme pas dans les nids.

La profondeur de la douille pour supporter la poutre dans les bĂątiments en pierre, basĂ©e sur la rĂ©sistance Ă  la compression de la maçonnerie, est prise de 0,6 Ă  0,8 h (h est la hauteur de la poutre). La taille minimale du support est de 150 mm. Habituellement, il prend 180-200 mm. Dans ce cas, la poutre ne doit pas atteindre le mur de 3 Ă  6 cm afin de permettre un accĂšs Ă  l’air Ă  son extrĂ©mitĂ©.

Comment calculer les poutres de plancher en bois

Comment calculer les poutres de plancher en bois

Les poutres de plancher sont imprĂ©gnĂ©es de composĂ©s antiseptiques, et l’extrĂ©mitĂ© est nĂ©cessairement isolĂ©e avec deux couches d’impermĂ©abilisation (papier de toiture, glassine). L’espace entre le mur et la surface latĂ©rale de la poutre est rempli de mortier.

Une poutre sur trois doit ĂȘtre ancrĂ©e au mur extĂ©rieur. L’ancrage est encastrĂ© dans le mur Ă  une extrĂ©mitĂ© et l’extrĂ©mitĂ© de l’arc est fixĂ©e Ă  la poutre. Ils sont Ă©galement reliĂ©s les uns aux autres lorsqu’ils sont supportĂ©s sur des murs intĂ©rieurs..

Le sous-plancher est posé de deux maniÚres:

  1. Des boucliers ou des planches sont placĂ©s sur les barres crĂąniennes Ă  l’aide de bandes suspendues.
  2. Pose continue de boucliers (planches) directement sur les blocs crĂąniens.

Les poutres et les bĂ»ches sont doublĂ©es par le bas avec des boucliers faits de panneaux minces, de plaques de plĂątre, de plaques de plĂątre, d’OSB ou d’autres matĂ©riaux en feuille. Une membrane isolante est posĂ©e sur laquelle une couche d’isolation thermique et phonique est posĂ©e. Il peut s’agir d’une isolation en vrac, en dalle ou en rouleau, posĂ©e entre les poutres.

Comment calculer les poutres de plancher en bois 1. Poutres de plancher. 2. Classeur. 3. Sol rugueux. 4. Isolation 5. Pare-vapeur

Une couche pare-vapeur est Ă©galement disposĂ©e sur l’isolation thermique. Ensuite, un sol propre est fabriquĂ©, qui peut ĂȘtre attachĂ© aux bĂ»ches ou directement aux poutres. Les retards sont posĂ©s sur les poutres du sol. Un espace est laissĂ© entre l’isolant et le bord supĂ©rieur des poutres pour l’accĂšs de l’air aux structures de parquet.

Comment calculer les poutres de plancher en bois

La couverture du sol et du plafond dĂ©pend des performances de la piĂšce et de la solution d’amĂ©nagement intĂ©rieur. Presque tous les sols peuvent ĂȘtre rĂ©alisĂ©s sur des poutres en bois (promenade, parquet, linolĂ©um, carreaux de cĂ©ramique, etc.).

Comment calculer les poutres de plancher en bois

Les poutres sont fixĂ©es les unes aux autres Ă  l’aide de produits mĂ©talliques spĂ©ciaux.

DĂ©termination des dimensions de la section d’une poutre en bois par des formules

Le plus souvent, les éléments porteurs du plancher intermédiaire ou du plancher du grenier sont des poutres à une travée et un support libre sur le mur ou le pilier porteur.

Comment calculer les poutres de plancher en bois 1. Journal rond. 2. Une barre Ă  deux bords. 3. Poutre, quatre bords. 4. Poutre composite. 5. Bois LVL. 6. Nascor beam 7. Conseil

Ils perçoivent la flexion due au poids de l’ensemble du plancher et Ă  la charge utile temporaire (meubles, personnes, etc.). Les dimensions requises de la poutre sont dĂ©terminĂ©es par calcul. La condition prĂ©alable pour cela est la rĂ©sistance et la rigiditĂ© spĂ©cifiĂ©es de l’Ă©lĂ©ment de support..

Pour dĂ©terminer les charges sur une poutre, la densitĂ© du bois de conifĂšre pour les structures des locaux en fonctionnement normal est prise de 500 kg / m3. Pour piĂšces humides et structures extĂ©rieures – 600 kg / m3.

Comment calculer les poutres de plancher en bois

La rĂ©sistance Ă  la flexion du bois tendre est de 75 MPa. L’indice de rigiditĂ© (module Ă©lastique E) dĂ©termine sa capacitĂ© Ă  se dĂ©former sous l’action d’Ă©ventuelles charges.

Pour les conditions normales de fonctionnement des structures sous l’action de charges:

  • E = 10 000 MPa – le long des fibres;
  • Ă  travers les fibres, l’indice E diminue de prĂšs de 50 fois.

La tempĂ©rature affecte Ă©galement la fiabilitĂ© du bois. Dans le cas de son augmentation, la rĂ©sistance Ă  la traction et le module d’Ă©lasticitĂ© diminuent. Cela augmente la fragilitĂ© des produits du bois. La mĂȘme chose se produit lorsqu’elle est exposĂ©e Ă  des tempĂ©ratures nĂ©gatives..

Pour le calcul de toute structure, les charges standard et de conception sont dĂ©terminĂ©es. La charge de conception est obtenue en multipliant la valeur de la charge standard par n – le coefficient de fiabilitĂ© (surcharge), qui prend en compte les conditions dans lesquelles la structure fonctionne.

La rĂ©sistance de la poutre est vĂ©rifiĂ©e par l’action du moment de flexion maximal:

? = M / WR ? Ret

  • ? – tension dans la poutre;
  • WR – moment de rĂ©sistance calculĂ©;
  • Ret – rĂ©sistance Ă  la flexion de conception, qui pour le bois de conifĂšre est de 13 MPa.

La sélection de section est calculée en fonction du moment de résistance requis Wtr:

Wtr = M / Ret

Pour une section rectangulaire:

formule

Pour les sections rondes:

formule

La rigiditĂ© est vĂ©rifiĂ©e pour l’action des charges standard:

formule

  • f est la flĂšche ultime de la poutre;
  • l – portĂ©e de poutre de conception en cm;
  • f / l – flĂšche relative, qui ne doit pas dĂ©passer: 1/250 – pour les planchers entre les Ă©tages; 1/200 – pour les planchers de grenier;
  • J – moment d’inertie en cm4;
  • qn – charge standard en kg / course. cm;
  • E = 10 000 MPa, 100 000 kg / cm2 – module d’Ă©lasticitĂ© du bois;
  • c est le coefficient maximal admissible pour le rapport l / h, oĂč h est la hauteur de la section de poutre: 18,4 – pour les planchers intercalaires; 23,0 – pour les planchers de grenier.

Dans le cas oĂč je? ch, la rĂ©sistance des poutres est uniquement vĂ©rifiĂ©e. Si l > ch, ils ne sont vĂ©rifiĂ©s que pour la duretĂ©.

Comment calculer les poutres de plancher en bois

À titre d’exemple, calculons une poutre en bois d’un plafond interfloor. PortĂ©e l = 4,5 m; poids au sol – g = 200 kg / m2; charge vive p = 150 kg / m2; la distance en plan entre les axes des poutres est a = 0,9 m; matĂ©riau de la poutre – pin Ret = 130 kg / cm2; m coefficient des conditions de travail – 1,0.

Charge estimée pour 1 course. élément m:

q = (gnn + pnn1) · A = (200 ‱ 1,1 + 150 ‱ 1,4) ‱ 0,9 = 387 kg / course. m

  • n, n1 – facteurs de fiabilitĂ© des charges utiles permanentes et temporaires.

Le moment de résistance requis est déterminé à partir de la condition de résistance:

formule

Tableau des moments de résistance W en cm3 sections rectangulaires

b h
8 neuf Dix Onze 12 13 Quatorze
21 588 661 735 808 882 955 1029
22 645 726 807 887 968 1049 1129
23 705 793 882 970 1058 1146 1234
24 768 864 960 1056 1152 1248 1344
25 833 937 1041 1146 1250 1354 1458
26 901 1014 1127 1239 1352 1465 1577

Selon des tableaux spĂ©cialement calculĂ©s, vous pouvez choisir une section rectangulaire de l’Ă©lĂ©ment – bхh. Nous acceptons une poutre 8×24 cm (L = 768 cm3). Dans le cas considĂ©rĂ©, le rapport l / h = 450: 24 = 18,75, et le maximum admissible c = 18,4 – pour les planchers intercalaires. Sur cette base, le calcul de la flĂšche n’est pas effectuĂ©..

Calcul d’une poutre en bois selon le planning

Pour faciliter la sĂ©lection des poutres de plancher en bois selon les formules ci-dessus, des graphiques ont Ă©tĂ© Ă©tablis, selon lesquels, ayant les valeurs de l et q, la largeur et la hauteur de la poutre sont trouvĂ©es. La ligne horizontale a – a dĂ©finit la limite oĂč le calcul est effectuĂ© pour la rĂ©sistance ou la dĂ©flexion.

Comment calculer les poutres de plancher en bois

Si le point d’intersection de l et h est en dessous de la ligne a – a, le calcul est effectuĂ© pour la rĂ©sistance en fonction de la charge calculĂ©e, au-dessus de la ligne a – a – le calcul est effectuĂ© pour la dĂ©formation selon la charge standard. Ce graphique comporte les indicateurs suivants:

E = 130 kg / cm2; f = 1/250 l; E = 100 000 kg / cm2; mn = 1,0.

Lorsque ces valeurs changent, l’augmentation ou la diminution relative des donnĂ©es reçues est trouvĂ©e. Par exemple, pour une barre de section supĂ©rieure Ă  14 cm, le coefficient des conditions de fonctionnement sera de 1,15 et, en consĂ©quence, la rĂ©sistance calculĂ©e Ret = 150 kg / cm2, et pour un log, le coefficient des conditions de fonctionnement est de 1,25, tandis que Ret = 160 kg / cm2.

À titre d’exemple, considĂ©rons l’option suivante: l = 6,1 m; b = 26 cm; l / h = 610: 26 = 23,4 > 18.4, par consĂ©quent, le calcul est effectuĂ© pour la flĂšche.

Pour une charge standard selon le planning qĐœ = 360 kg / m selon le planning b = 18,3 cm.

f = 1/200 l. Puisque le graphique a Ă©tĂ© Ă©tabli pour les poutres du plancher de grenier, nous le spĂ©cifions pour un plancher inter-plancher avec une dĂ©flexion relative f / l = 1/250. 200/250 = 0,8; b = 0,8 ‱ 18,3 = 14,64 cm. Enfin, vous pouvez prendre une poutre pour une poutre de sol 15×260 cm.

Comment calculer les poutres de plancher en bois

La hauteur des poutres lors de la sĂ©lection de la section doit ĂȘtre supĂ©rieure Ă  la largeur, car dans cette position, elles fonctionnent mieux pour le pliage. La taille correctement sĂ©lectionnĂ©e des poutres de plancher permettra de rĂ©aliser de rĂ©elles Ă©conomies de matĂ©riau tout en garantissant la fiabilitĂ© et la durabilitĂ© de l’ensemble de la structure.

Lire la suite  Pose de platelage en composite bois-polymĂšre
Évaluer l'article
( Pas encore d'Ă©valuations )
Ajouter des commentaires

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: