Réaménagement selon le nouveau code du logement

Avec l’entrée en vigueur du nouveau code du logement et de la loi no 73 de la ville de Moscou sur la procédure de réaménagement des locaux dans les bâtiments résidentiels sur le territoire de Moscou, la procédure d’obtention d’un permis et de travaux de réaménagement de locaux d’habitation a quelque peu changé.

L’article 25 de la LC RF établit les types de reconstruction et de réaménagement des locaux d’habitation:

1. La réorganisation d’un logement est l’installation, le remplacement ou le transfert de services publics, de plomberie, d’équipement électrique ou autre, nécessitant une modification du passeport technique du logement..
2. Le réaménagement d’un logement est une modification de sa configuration, nécessitant une modification du passeport technique du logement.

Avec une demande de réaménagement ou de reconstruction, vous devez contacter le service du guichet unique sous l’inspection du logement de Moscou.

Les documents suivants sont joints à la demande:

  • des copies de documents sur les droits sur les locaux occupés;
  • des copies du plan d’étage et des explications du RTC, qui doivent être reçues des autorités chargées de l’inventaire technique au plus tard un an à compter de la date de dépôt de la demande;
  • représentation graphique du réaménagement des locaux – un croquis ou un projet, si les activités prévues (travaux) nécessitent l’élaboration de la documentation du projet;
  • consentement du propriétaire d’un immeuble résidentiel ou du gérant d’un immeuble résidentiel (requis pour la conversion de locaux non résidentiels).
  • L’esquisse peut être dessinée directement sur le plan BTI. L’encre rouge (stylo) doit marquer les partitions qui doivent être démolies, verte – celles qui seront construites.

    Dans le même cas, si un projet est requis, il doit être réalisé par un organisme agréé..

    Si auparavant l’approbation du projet dans tous les cas relevait du propriétaire lui-même et que l’organisation le faisait moyennant des frais distincts, maintenant l’organisation qui exécute le projet doit développer la documentation pour tout le volume de la demande, y compris les approbations nécessaires..

    Sur la base de ces documents, l’Inspection du logement de Moscou, dans les 20 jours ouvrables, prend une décision sur l’enregistrement du réaménagement ou sur le refus..
    En cas de décision positive, l’Inspection du logement de Moscou délivre un permis pour la réorganisation des locaux et la réalisation des travaux de réparation et de construction connexes..

    En même temps que le permis, un journal de la production des travaux de réparation et de construction est publié. Ce journal enregistre l’ensemble des travaux depuis le moment où ils ont commencé. Le journal note également:

  • procédure d’accès aux dispositifs techniques de déconnexion;
  • liste des mesures de contrôle obligatoires;
  • composition et séquence d’acceptation des travaux, des structures et des équipements d’ingénierie;
  • une liste de la documentation technique pour laquelle le contrôle doit être effectué;
  • liste des documents conformes à l’exécution à présenter lors de l’acceptation de la réorganisation achevée des locaux.
  • Pendant les travaux, l’inspection du logement de Moscou les inspecte. Soit sur une base planifiée, soit en cas de plaintes de voisins.

    Parallèlement, l’inspection vérifie:

  • disponibilité, qualité et état de la documentation technique pour la production des œuvres;
  • le respect du processus technologique de réorganisation des locaux, les opérations de contrôle en cours de réorganisation et leur fourniture des équipements et outils de mesure nécessaires;
  • respect des instructions de l’Inspection du logement de Moscou émises lors de la reconstruction;
  • l’exactitude et l’exhaustivité des tests individuels et des tests complets de l’équipement d’ingénierie monté;
  • rapidité d’élimination des lacunes de la documentation technique et de la production des travaux identifiés lors des inspections.
  • En cas de violations révélées, l’inspection peut exiger leur élimination voire l’arrêt complet des travaux.

    Les travaux terminés sont acceptés par le comité d’acceptation composé de:

  • représentant de l’inspection du logement de Moscou (président du comité d’acceptation);
  • un représentant de l’autorité exécutive territoriale;
  • Gestionnaire d’immeuble résidentiel;
  • développeur (auteur) du projet;
  • interprète (producteur de l’œuvre).
  • Le comité d’acceptation rédige un acte de reconstruction des locaux sur un formulaire type.

    Types d’emplois

    Avant de contacter le service du guichet unique de l’inspection du logement de Moscou ou l’organisation de conception, il sera utile de se familiariser avec la liste des travaux de réaménagement ou de reconstruction qui peuvent être réalisés sur la base d’un croquis, et ceux pour lesquels un projet est requis.

    Vous devez également être conscient que certains changements sont inacceptables..

    1. Motifs des travaux de réaménagement ou de reconstruction:

    Remodelage

  • Démontage (complet, partiel) des cloisons non porteuses (hors cloisons inter-pièces). Base – croquis.
  • Disposition des ouvertures dans les cloisons non porteuses (hors inter-pièces). Base – croquis.
  • Disposition des ouvertures dans les murs porteurs et les cloisons inter-appartements (lors de la combinaison des pièces horizontalement).
  • Fondation – projet.
  • Disposition des ouvertures dans les étages
  • Installation d’escaliers intérieurs. Fondation – projet.
  • Sceller les portes dans les cloisons et les murs-rideaux. Base – croquis.
  • Disposition des cloisons sans augmenter les charges au sol. Base – croquis.
  • Disposition des cloisons (avec des charges croissantes) et des murs porteurs. Fondation – projet.
  • Remplacement (installation de matériel supplémentaire) (sans rééquipement dans tout le bâtiment). Base – croquis.
  • Modification de la construction des sols (avec des charges croissantes). Fondation – projet.
  • Réorganisation

  • Remplacement des équipements technologiques, d’ingénierie et de plomberie (pour un nouvel usage fonctionnel des locaux). Fondation – projet.
  • Installation de toilettes (toilettes, salles de bains) et de cuisines. Fondation – projet.
  • Réaménagement des appareils de chauffage (chauffage), de plomberie et de gaz (à l’exclusion du transfert des radiateurs vers les loggias et balcons vitrés). Fondation – projet.
  • Installation de cuisinières électriques domestiques au lieu de cuisinières à gaz et de cuisine. Fondation – projet.
  • Remplacement et / ou installation d’équipements d’ingénierie supplémentaires qui augmentent la consommation d’énergie et / ou d’eau, avec le remplacement de ceux existants ou la pose de réseaux d’alimentation supplémentaires (à l’exclusion de l’installation de planchers chauffants des systèmes communs d’alimentation en eau et de chauffage du bâtiment). Fondation – projet.
  • Démantèlement des équipements d’ingénierie et / ou des réseaux d’alimentation, à condition que les colonnes montantes existantes d’alimentation en eau froide et chaude et d’assainissement soient préservées. Base – croquis.
  • 2. La liste des modifications interdites lors de la reconstruction et du réaménagement de locaux d’habitation.

    La réorganisation des locaux n’est pas autorisée si:

  • les conditions de fonctionnement du domicile et de la résidence des citoyens se détériorent, l’accès aux services publics et aux dispositifs d’arrêt est entravé;
  • les locaux convertis ou les locaux adjacents peuvent être considérés comme impropres à la vie;
  • la superficie auxiliaire des locaux augmente en raison de la superficie des pièces à vivre et leur statut ne change pas de la manière prescrite;
  • la résistance et la stabilité des structures de support du bâtiment sont violées ou leur destruction peut se produire;
  • des dispositifs de déconnexion ou de régulation sont installés sur des réseaux d’ingénierie de bâtiments communs (ou d’appartements communs) et leur utilisation affecte la consommation de ressources dans les pièces adjacentes;
  • il prévoit l’élimination, la réduction de la section des canaux de ventilation naturels;
  • la charge sur les structures de support augmente au-delà de la valeur autorisée pour le projet lors de l’installation de chapes dans les sols, du remplacement des cloisons, de la mise en place d’équipements supplémentaires.
  • Dans les bâtiments résidentiels de construction standard, il n’est pas autorisé:

  • aménager des ouvertures, découper des niches, percer des trous dans les parois de pylônes, les parois moulées et les colonnes (crémaillères, piliers), ainsi que dans les emplacements des connexions entre les éléments préfabriqués;
  • faire un shtrab pour le câblage électrique caché et les pipelines dans les joints horizontaux et sous les panneaux muraux internes, ainsi que dans les panneaux muraux et les dalles de plancher sous le placement du câblage électrique et de la tuyauterie;
  • aménager des ouvertures supplémentaires dans les panneaux muraux des pièces adjacentes en hauteur sans accord avec l’organisme de conception – l’auteur du projet d’un immeuble résidentiel ou son successeur légal, et en leur absence – sans expertise supplémentaire.
  • Évaluer l'article
    ( Pas encore de notes )
    Partager avec des amis
    Conseils d'experts sur n'importe quel sujet
    Ajouter un commentaire

    En cliquant sur le bouton «Soumettre un commentaire», j'accepte le traitement des données personnelles et j'accepte la politique de confidentialité