Licenciement par accord des parties avec versement d’une indemnité en 2018 – le montant des prestations

Le contenu de l’article



L’ignorance de mes droits, une mauvaise orientation dans la législation entraînent souvent de tristes conséquences – les employés sont privés de leur emploi par des méthodes volontaristes, sans égard au Code du travail. Pour éviter cela, vous devez savoir comment le licenciement est effectué avec l’accord des parties. Une documentation correctement exécutée aidera à obtenir de l’argent qui aidera le budget familial pendant qu’une personne cherche un autre emploi. Le licenciement par accord des parties avec le paiement d’une indemnité en 2018 est basé sur le consentement du salarié à la résiliation du contrat de travail.

Qu’est-ce que la résiliation par accord des parties

Pour éviter les frais généraux de contentieux, qui est une mesure nécessaire en cas de privation illégale de travail, la direction des entreprises utilise le licenciement par accord des parties en 2018. Cette procédure contribue à la normalisation du processus de travail. Les employés des organisations voient qu’ils agissent honnêtement avec les personnes licenciées, conformément au Code du travail, la direction effectue les paiements en cas de licenciement avec l’accord des parties en 2018.

Avec une documentation appropriée, la probabilité de porter plainte contre l’employé licencié diminue fortement, car il doit signer sur tous les papiers. Un citoyen qui met fin à son emploi est favorisé par la procédure de conclusion d’un accord, car il est possible de prévoir des indemnités individuelles. Les montants estimés peuvent être des montants importants tels que déterminés par les parties..

Réglementation légale

Le licenciement par accord des parties avec le versement d’une indemnité en 2018 est régi par l’article 78 du Code du travail de la Fédération de Russie, qui indique que le contrat de travail peut être résilié par accord des parties à tout moment avant l’expiration du mandat à l’initiative de la direction ou du salarié de l’entreprise. Cela vaut également pour les contrats conclus pour une durée indéterminée. Le montant des indemnités versées à certaines catégories de citoyens est limité par l’article 349.3 du Code du travail.

La limite inférieure de l’indemnisation pour licenciement par accord des parties avec le paiement de l’indemnité en 2018 est établie par la partie 1 de l’article 127 du Code du travail de la Fédération de Russie, qui stipule qu’un citoyen doit recevoir un paiement supplémentaire pour les périodes de vacances inutilisées accordées annuellement, en fonction du nombre de jours. Les entreprises de peuplement sont tenues d’émettre une personne licenciée sans retour le jour où un citoyen reçoit des documents entre ses mains. Cette procédure est prévue aux articles 84, parties 1 et 140 du Code du travail de la Fédération de Russie..

Les gens sont d'accord

Pourquoi est-ce nécessaire

Le règlement pacifique des différends de la manière habituelle qui s’est produite au cours du processus de travail a pour objet le licenciement par accord des parties avec le paiement d’une indemnité en 2018. La direction des entreprises qui embauchent le salarié, dans le classeur dont il est fait état de la résiliation du contrat en vertu de la clause 1 de la partie 1 de l’article 77 du Code du travail, est obligée de se renseigner sur les raisons de la cessation de la coopération sur le lieu de travail précédent. Un tel dossier indique indirectement des différends survenus entre les autorités et leurs subordonnés, qui ne font pas l’objet de publicité..

A l’initiative de l’employeur

La cessation de la coopération dans le cadre du contrat est bénéfique pour la direction de l’entreprise qui souhaite se débarrasser d’un subordonné, mais qui n’a pas de base légale pour cela – il n’y a pas de sanctions disciplinaires, d’autres violations du régime du travail. Le document sur le licenciement pacifique avec versement d’une indemnité, signé par les deux parties, est le «moins mauvais» par rapport aux frais de justice. Les comités syndicaux n’analysent pas ces accords.

A l’initiative du salarié

La résiliation anticipée du contrat à l’initiative de l’employé se produit si le travailleur ne veut pas travailler dans une organisation particulière et que les autorités ne signent pas la déclaration de leur plein gré. Le chantage du directeur général et du comptable est souvent fréquent pour les subordonnés conscients des violations légales ou financières commises par l’entreprise. Le licenciement par accord des parties avec le versement d’une indemnité en 2018 conviendra au salarié et aux patrons dans une telle situation.

Résiliation du contrat de travail par accord des parties en 2018

Le processus de sortie de travail d’un commun accord entre la direction et l’employé comprend plusieurs étapes successives. Ils ne sont pas stipulés par la législation, mais afin d’éviter les conflits qui peuvent être résolus dans une procédure judiciaire, la documentation doit être signée par écrit, avec la remise de copies d’en-têtes de papiers officiels aux parties intéressées. La fin du travail se produit selon cet algorithme:

  1. Initiative de licenciement oralement par la direction ou des subordonnés.
  2. Rédaction d’une déclaration indiquant la date de cessation des activités, discussion orale des conditions et indemnités.
  3. Consentement écrit, avec inscription et signature par les participants à la transaction.
  4. Émettre une ordonnance du formulaire établi, en vertu de laquelle l’employé doit signer.
  5. Règlement avec l’émission d’espèces convenues.
  6. Record d’embauche.
  7. Présentation d’argent et de documents au licencié.

Demande de licenciement par accord des parties en 2018

Le service du personnel de l’entreprise exige une demande de licenciement écrite claire et compétente. Un employé peut taper sur un ordinateur ou écrire de sa propre main une déclaration indiquant les données nécessaires:

  • Dans le coin supérieur gauche – le nom complet de l’entreprise, nom, initiales du directeur général, nom, initiales, position de l’employé.
  • Au milieu, en gros caractères, le mot « Statement ».
  • Le texte principal contient l’essence de la pétition, indiquant la date d’achèvement des travaux, les raisons de la rupture des relations de travail, les normes législatives justifiant l’initiative. Pour le licenciement par accord des parties avec le versement d’une indemnité en 2018, la norme est l’art. 77, paragraphe 1 du Code du travail de la Fédération de Russie.
  • Date, signature du demandeur et transcription.

L'homme écrit

Discussion des conditions et du montant des compensations entre les parties

Le consentement à mettre fin à la coopération est avantageux pour le travailleur s’il reçoit beaucoup d’argent. Le salarié a droit à un salaire pour le temps réellement travaillé, à des majorations pour congé de travail non utilisé, à une indemnité de rupture de contrat, le cas échéant, prévue par le contrat de travail. Il y a des nuances qu’un citoyen doit connaître lors de la signature d’un document avec paiement d’une compensation. Si la rémunération n’est pas spécifiée dans les actes réglementaires locaux de l’entreprise, la direction n’est pas tenue d’effectuer des paiements.

Signature et signature d’un accord

Le document est compilé sous n’importe quelle forme. L’accord doit inclure les informations suivantes:

  • Nom de l’entreprise, nom de famille avec les initiales du responsable, nom de l’employé.
  • Détails du contrat de travail, qui doit être résilié, indication de la législation.
  • Date de cessation des obligations contractuelles (dépend du fait que le salarié quitte avec ou sans entraînement), le montant des indemnités versées par l’employeur au salarié.
  • Obligations de l’employé de restituer les valeurs matérielles, les documents et autres biens utilisés dans le processus de travail.
  • L’obligation des parties de ne pas avoir de revendications mutuelles après la signature du document.
  • Signatures et coordonnées des parties à l’accord.

L’ordre et la familiarisation du salarié sous signature

Après avoir signé le formulaire, le service du personnel émet un ordre pour l’entreprise, qui indique le nom du salarié à licencier, les détails du contrat, l’accord, le libellé de la résiliation du contrat. Le papier porte un numéro estampillé dans le cahier de travail. Le bon de commande est signé par le chef d’entreprise, en outre, la signature de l’employé démissionnaire est requise, indiquant le fait de la familiarisation et de l’accord avec le document.

Enregistrements dans le cahier de travail et la carte personnelle

Après enregistrement de la commande par le chef du service du personnel (OK), les informations suivantes sont saisies dans le cahier de travail du retraité:

  1. Numéro de séquence de l’enregistrement, date.
  2. Informations sur le licenciement – numéro, date du document, articles du Code du travail de la Fédération de Russie justifiant l’action.

Une carte personnelle doit avoir des informations similaires sur les motifs de licenciement, les détails de la commande, l’accord. Des entrées sont faites pour la vérification de la tenue des registres par les autorités de contrôle. Un cahier de travail avec une note de licenciement est remis à l’employé immédiatement après le paiement du règlement. Les documents suivants sont délivrés en main:

  • antécédents professionnels;
  • copie de la commande;
  • copie de l’accord.

Note-calcul sous forme de T-61

Pour la gestion de l’entreprise, l’acte du formulaire unifié T-61 sert de preuve des paiements effectués au licencié. Les détails sont complétés par l’employé OK, le calcul du nombre de salaires versés sur les indemnités est effectué par le service comptable de l’organisation. Les colonnes des documents 3, 4 indiquent le salaire moyen d’un travailleur, le nombre d’heures travaillées. Les règles de calcul de la rémunération s’appliquent de la même manière que pour le calcul de l’indemnité de vacances ordinaire..

Cahier de travail et argent

Délivrance de documents et compensation monétaire le dernier jour de travail de l’employé

Selon les normes de la législation, un citoyen mis à pied peut demander le règlement de ses prestations à partir du moment de la signature de l’ordonnance, sans attendre le jour de l’émission du salaire. Parallèlement aux ressources financières, des documents sont publiés qui témoignent du règlement pacifique des désaccords monétaires et juridiques concernant la résiliation prématurée du contrat à l’initiative de l’une des parties..

Avantages et inconvénients de la conclusion d’un accord

Le licenciement par accord des parties avec le paiement d’une indemnité en 2018 a des côtés positifs et négatifs pour la gestion de l’entreprise et la personne qui quitte. Il s’agit notamment des facteurs suivants:

  1. Rapidité et facilité de conception. La comptabilité et OK n’auront pas à rédiger une pile de papiers – rédiger uniquement un accord sur la demande, si l’initiative de licenciement est venue d’un employé, émettre une ordonnance, émettre l’argent approprié. Une documentation appropriée garantit qu’il n’y a aucune réclamation de la part des syndicalistes, des tribunaux de première instance et des autorités de contrôle. Un employé peut quitter n’importe quel jour préalablement convenu sans perdre d’argent ou de réputation. Dans les travaux futurs, un dossier de licenciement par consentement est considéré comme la capacité de.
  2. Une occasion de parvenir à un accord mutuel sur toutes les questions. La signature par les parties du document contribue au règlement pacifique des différends. Le montant des compensations pécuniaires, la date du licenciement sont convenus à l’avance, il n’y a pas de réclamation après la signature du formulaire de consentement, la direction de l’entreprise et le salarié partent paisiblement, sans reproches, accusations, réclamations auprès des tribunaux.
  3. Coordination des conditions. La procédure permet aux parties à la transaction de convenir de toutes conditions concomitantes au licenciement. Il existe des situations fréquentes où les circonstances contractuelles ne sont pas annoncées, tout en restant confidentielles. Cette condition aide les deux parties à faire valoir leurs droits, dans le cadre de la loi, à négocier la durée du départ, les obligations mutuelles.
  4. Les inconvénients incluent le manque d’exigences pour l’employeur pour les catégories protégées de citoyens. Si le contrat de travail prévoit la rupture des relations avec la conclusion d’un accord de paix, la direction de l’organisation peut licencier une femme enceinte, une personne en probation, en congé d’études. Vous pouvez récupérer dans l’entreprise avec le retrait de la demande par le consentement écrit des deux parties à la transaction, à l’exception de la femme portant l’enfant – la loi prévoit le droit préférentiel de la femme enceinte d’annuler l’accord.

Indemnisation pour licenciement par accord des parties

Si le montant de l’indemnité versée à un citoyen à la fin de ses fonctions n’est pas stipulé dans le contrat conclu, alors on ne peut réclamer que les paiements prévus par la loi. La pratique juridique montre que, lors de l’accord sur les conditions de sortie de poste, les sommes de l’ordre de trois traitements sont versées – comme en cas de liquidation de l’organisation ou de réduction de postes.

Par qui et comment est déterminé

Une personne qui quitte son emploi doit savoir quels paiements lui sont dus en cas de licenciement. Cela dépend des gains réels. Sauf disposition contraire convenue par les parties, il est possible de demander un salaire pour les heures travaillées et une compensation pour congé de travail. L’indemnité est calculée par le service comptable de l’entreprise, la valeur est indiquée dans le document de transaction officiel.

L’indemnité de départ est-elle obligatoire

En plus des paiements statutaires effectués sur une base générale, l’employeur n’est pas obligé de payer de l’argent au travailleur s’il n’est pas d’accord avec ses réclamations, et n’est pas autrement spécifié dans le contrat de travail. La direction de l’entreprise peut rencontrer le travailleur en payant des montants supérieurs aux subventions statutaires, s’il considère cela comme un avantage pour lui-même. Le montant de l’indemnité est négocié oralement.

Limite de rémunération des dirigeants

Selon l’article 349. Aux termes de l’article 3 du Code du travail de la Fédération de Russie, les personnes occupant des postes de direction dans des entreprises privées et publiques ne peuvent pas, après accord, prendre leur retraite pour percevoir des montants supérieurs à trois fois le salaire. La clause prévoit une clause: le salaire dû, le salaire restant pendant l’incapacité temporaire de travail, les paiements lors d’un voyage d’affaires et d’études, les primes de congé ne sont pas considérées comme une compensation.

Paquets de billets

Impôt sur le revenu des particuliers avec paiements en cas de licenciement, comme convenu par les parties en 2018

Le code fiscal du paragraphe 3 de l’art. 217 prévoit l’exonération de l’impôt sur le revenu sur les compensations accordées lors de la démission à un citoyen si elles ne dépassent pas son triple salaire. Si les paiements sont supérieurs au niveau spécifié, le montant de l’excédent est soumis à l’impôt sur le revenu des particuliers. Pour les résidents de l’Extrême-Nord, le plafond supérieur non imposable des subventions est fixé à six fois le montant du salaire mensuel.

Caractéristiques du calcul des primes d’assurance dans le PFR et le FSS de Russie à partir du montant de l’indemnisation

Toutes les rémunérations versées par l’employeur au salarié dans le cadre des contrats de travail, des conventions collectives sont soumises aux cotisations au PFR, FSS et MHIF. Ceci est établi par la loi fédérale du 24 juillet 2009 n ° 212-ФЗ « sur les cotisations d’assurance à la Caisse de pensions de la Fédération de Russie, à la Caisse d’assurance sociale de la Fédération de Russie et à la Caisse fédérale d’assurance médicale obligatoire ».

Conformément à la clause 2, article 9 de ladite loi, l’indemnisation pour les vacances non utilisées, les paiements sous forme d’indemnités de départ dépassant en partie trois fois (pour ceux qui travaillent dans le Grand Nord – six fois) le montant des gains mensuels doit être imposé avec les contributions d’assurance à ces fonds. Aucune déduction n’est effectuée sur les autres paiements liés au licenciement d’un employé.

Évaluer l'article
( Pas encore de notes )
Partager avec des amis
Conseils d'experts sur n'importe quel sujet
Ajouter un commentaire

En cliquant sur le bouton «Soumettre un commentaire», j'accepte le traitement des données personnelles et j'accepte la politique de confidentialité