Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Points d’article



Les amateurs de menuiserie novices bénéficieront de notre instruction avec le processus décrit séquentiellement de fabrication de plusieurs types de pinces de menuiserie. Dans ce document, nous vous indiquerons quels matériaux doivent être utilisés à cet effet et comment fabriquer un appareil parfaitement adapté à vos propres besoins..

Matériaux pour corps, butée et mâchoires

Dans l’artisanat de la menuiserie, les pinces sont utilisées pour fixer solidement et doucement plusieurs pièces ensemble pendant leur connexion mécanique ou pendant que la colle sèche. La force de pression ne doit pas être colossale, il est bien plus important de ne pas endommager la surface des pièces à assembler. Dans le même temps, la pince doit maintenir une résistance élevée et être durable.

Pour la fabrication de pièces de serrage en contact direct avec la pièce, il est préférable d’utiliser du bois dur. Idéalement, ce sont des barres et des planches de mélèze, de hêtre, de charme ou de bouleau. Un tel arbre a une résistance assez élevée et se distingue en même temps par son élasticité, rétablissant bien sa forme. La dureté de ce bois est généralement supérieure à celle des pièces traitées, ce qui peut être compensé par des talons en cuir, en caoutchouc léger, en feutre ou en bois plus tendre..

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Comme cadre pour la pince, vous pouvez utiliser à la fois du bois dur et du métal laminé. Les coins ou les tuyaux profilés fonctionnent bien, mais ils doivent être soigneusement nettoyés, apprêtés et peints afin qu’aucune trace de rouille ne reste sur le produit fini. Pour éviter les dommages mécaniques accidentels ou le poinçonnage des pièces connectées, il est recommandé de coller des bandes de bois sur les éléments métalliques de la pince ou de tirer sur un tuyau en silicone desserré.

Quelle vis et quel volant utiliser

Malgré la force de serrage pas très élevée, les goujons filetés métriques conventionnels ne seront pas très pratiques pour une utilisation comme vis de serrage, même s’ils sont très petits. Un petit pas de filetage rendra fastidieux le choix d’une roue libre, entre autres, le profil triangulaire « mange » beaucoup plus vite.

Il serait beaucoup plus correct d’acheter des goujons avec un profil trapézoïdal ou rectangulaire, autrement appelé filetage de vérin. Le pas optimal est d’environ 2 à 2,5 tours par centimètre, ce qui permet d’obtenir une bonne douceur de réglage et un couple de serrage optimal pour les pièces en bois.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Vous pouvez obtenir des goujons, des écrous et des raccords du type requis, soit en contactant directement un tourneur, soit dans une quincaillerie, y compris sur Internet. Il y en a cependant un MAIS: la plupart des produits d’usine ont un filetage complet, tandis qu’une configuration de vis légèrement différente est optimale pour la pince. Idéalement, il y a des piliers lisses aux extrémités du goujon: environ 20 mm de long pour le roulement (légèrement plus épais que le filetage) et environ 30-40 mm pour le manche (légèrement plus fin ou de même diamètre).

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

La poignée ou le volant peut être fabriqué soit à partir d’un bloc de bois, soit en perçant un trou dans l’épingle à cheveux sur le côté et en y insérant une barre d’acier comme levier à bascule comme dans un étau.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Pince à vis droite

Pour fabriquer la pince la plus simple, vous aurez besoin d’un cadre de support en forme de U. Il y a deux façons de le faire. La première consiste à connecter trois barres à angle droit sur une connexion rainure-tenon, en la renforçant avec de la colle et une paire de chevilles. Cette option nécessite une qualification assez élevée du menuisier: la découpe et le montage doivent être effectués avec une grande précision, car la charge dans ces nœuds est très importante.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

La deuxième option est un peu plus simple, mais plus coûteuse en termes de consommation de matière. Vous pouvez couper l’agrafe dans du contreplaqué de bouleau épais en collant 3-4 pièces de 12-16 mm d’épaisseur avec de la colle à bois comme Titebond.

Lors du choix de la forme des pièces, gardez à l’esprit que la structure la plus fiable sera avec des pentes externes pour une plus grande rigidité. La butée du support et de sa partie opposée, dans laquelle sera fixée la vis de serrage, doit être trapézoïdale. Dans ce cas, les côtés inclinés doivent diverger vers l’extérieur à un angle d’environ 30? plus direct. Un épaississement au milieu du cadre est également hautement souhaitable.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Pour la fixation de la vis, il est recommandé d’utiliser des manchons ou des écrous de diamètre approprié, qui sont fixés dans l’une des « cornes » du cadre de serrage de l’intérieur et renforcés en plus avec de la résine époxy. Si le support a été assemblé à partir de barres, la vis doit être insérée dans l’une d’entre elles avant l’assemblage final. Si la structure du cadre est multicouche, le pied peut être remplacé par des écrous collés dans la coupe de la couche centrale de contreplaqué. Ici, il est important de suivre la direction de l’axe de la vis et en même temps de ne pas laisser la colle pénétrer dans le raccord fileté – bien lubrifier avec de la graisse.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Au point où le talon de serrage est fixé à la vis, une sorte de pivot est nécessaire pour que les pièces ne bougent pas lors du serrage. Il est préférable de presser un roulement correspondant au diamètre de la bague intérieure sur le bord plein du goujon à vis. Pour un arrêt sécurisé, serrez la goupille dans le mandrin de perçage, puis avec une lime triangulaire et une scie à métaux, coupez une rainure pour la bague de retenue. De plus, dans une barre qui sert de talon de support, vous devez créer une rainure cylindrique avec un foret de carottage et enfoncer un roulement avec une épingle à cheveux, en renforçant l’ajustement avec du vernis ou de la résine époxy..

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Pince universelle réglable

Les pinces à largeur variable de la solution sont plus polyvalentes, elles sont le plus souvent utilisées lors de l’assemblage de panneaux de meubles. Pour fabriquer une telle pince, vous aurez besoin d’un rail calibré en bois dur sec, idéalement en hêtre ou en frêne. Nécessite une taille de profil constante sur toute la longueur et l’absence totale de tout défaut. La force de serrage que la pince peut supporter dépend directement de l’épaisseur et de la largeur du rail.

Vous devez donc commencer la fabrication en fixant une butée perpendiculaire à une extrémité du rail longitudinal. Il est préférable de le fabriquer à partir de deux barres, qui plient et serrent le rail dans deux rainures symétriques, ou le remplissent à la manière d’un marteau. Ainsi, la pièce à usiner pour une pince avec une butée fixe acquiert une forme en T, et la longueur de la butée du côté de travail ne doit pas être supérieure à 3 fois le porte-à-faux du côté arrière. La connexion de la butée avec le rail peut être renforcée avec des attaches de meubles, il est également possible de se connecter avec 2-3 chevilles et de la colle PVA.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

La partie arrière de la butée est conçue pour fixer la corde d’arc. Une barre d’acier droite d’un diamètre de 10 à 12 mm est idéale pour cela. À l’extrémité de la barre, coupez un fil et étalez-le entre les butées d’extrémité avec des écrous à l’intérieur. Les trous pour la corde d’arc doivent être percés aussi près que possible du bord opposé de la butée. Dans ce cas, le retrait à partir du bord doit être suffisant pour que le bois ne se fende pas. Après avoir installé la corde, il est nécessaire de marquer sur l’extrémité de la bande tournée vers la partie serrée, un certain nombre d’encoches avec un pas de 15-20 mm, de faire des fentes jusqu’à 2 mm de profondeur à l’aide de ce marquage avec une scie à métaux et de couper les encoches avec un couteau.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Ensuite, vous devez créer un bloc de serrage mobile. Dans celui-ci, un œil traversant de section rectangulaire est réalisé, dont les dimensions correspondent exactement à l’épaisseur et à la largeur de la barre longitudinale. Idéalement, rainurer une rainure de 2-3 mm plus petite, puis utiliser une râpe carrée pour la façonner à la forme souhaitée. La barre doit reposer fermement dans le bloc, mais en même temps permettre un mouvement relativement libre le long de la pince et son inclinaison pour le verrouillage sur les encoches. Vous devez également faire un trou traversant sous la corde d’arc afin que la barre soit située strictement perpendiculairement au rail et que le bloc glisse librement le long de celle-ci avec un léger jeu..

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Sur le côté arrière de l’arrêt dur, vous devez remplir un autre bloc, qui fixera la barre avec la corde parallèle les unes aux autres. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un petit morceau de barre dans lequel une rainure est faite avec un ciseau pour la barre et un trou incomplet pour la corde est percé. Des chevilles ou des boulons sont utilisés pour fixer la chaussure. Quant à la vis de serrage et au talon, ils sont installés par analogie avec une pince classique. Il suffit de percer un trou traversant dans le bloc mobile pas trop près du bord et d’y coller un écrou ou un écrou de l’intérieur. Ainsi, lors du serrage de la pièce, l’écrou du mécanisme à vis s’appuiera contre le bois et sera encore plus serré.

Pince d’angle

Le plus difficile à fabriquer peut être appelé une pince, qui assure la fixation de deux pièces à angle droit. En même temps, c’est l’outil le plus utile et le plus demandé dans l’atelier du menuisier..

La pince d’angle sera basée sur un morceau de contreplaqué épais. Il est préférable de prendre une planche carrée d’environ 300×300 mm avec une épaisseur d’au moins 14 mm. Dans le coin de la base, vous devez fixer deux blocs de bois dur, que nous appellerons la référence pour plus de commodité. Ces blocs doivent converger à angle droit face au centre de la planche de contreplaqué, l’épaisseur des barres est d’au moins 25×25 mm. Leur fixation doit être la plus rigide possible: il est recommandé de coller d’abord les barres, en s’assurant de leur perpendicularité à l’aide d’un équerre de plomberie, puis de renforcer la connexion avec des attaches ou des boulons.

Pince d'angle bricolage

À partir du centre de chaque bloc, vous devez tracer une ligne perpendiculaire, coaxiale avec laquelle les broches à vis seront situées. Il est nécessaire de se retirer des barres d’une distance supérieure de 20 à 30 mm à l’épaisseur maximale des pièces à assembler. Après cela, deux autres barres sont fixées rigidement à la base parallèlement aux précédentes. Il est conseillé de coller les écrous immédiatement, puis de procéder avec les barres de poussée de la même manière qu’avec les barres de référence: positionnez-les d’abord sur le joint collé, puis renforcez-les avec des attaches. Pour plus de commodité, vous pouvez immédiatement visser les goujons à vis dans les écrous.

Pince d'angle bricolage

Après avoir fixé les barres de poussée, il ne reste plus qu’à appuyer sur les paliers fixés dans les blocs mobiles. La section transversale, les dimensions et le matériau de ce dernier doivent être similaires aux barres de référence. En conclusion, vous devez bourrer les poignées ou insérer les leviers à bascule et couper l’excédent de base de la pince, en supprimant les coins saillants pour une rotation libre par les poignées des vis

Pinces individuelles pour des opérations spécifiques

Dans tout atelier de menuiserie, les pinces artisanales se révèlent plus adaptées aux conditions de travail locales que celles achetées en magasin. Une grande variété de variations des trois conceptions décrites ci-dessus peut être utilisée.

Par exemple, sur un rail, vous pouvez fixer non pas un, mais deux mâchoires réglables pour positionner les pièces à une grande distance. Un tel outil sera très utile, par exemple, lors de l’assemblage de blocs de porte..

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Au lieu d’une poignée, vous pouvez souder une tête hexagonale régulière du boulon sur le goujon. Ceci est important si, lors de l’assemblage de pièces, plusieurs pinces doivent être fréquemment serrées, relâchées et réarrangées. Dans le même temps, il sera pratique de faire tourner la vis de serrage à l’aide d’une douille à cliquet ou même d’un tournevis.

Comment faire une pince de menuiserie de vos propres mains

Pour assembler des produits de forme complexe, il est possible de réaliser des pinces butées et des blocs mobiles de configuration plus complexe, bien adaptés pour travailler avec des pièces de forme irrégulière.

Évaluer l'article
( Pas encore de notes )
Partager avec des amis
Conseils d'experts sur n'importe quel sujet
Ajouter un commentaire

En cliquant sur le bouton «Soumettre un commentaire», j'accepte le traitement des données personnelles et j'accepte la politique de confidentialité