Maison à ossature: un guide rapide de la construction et des points clés

Points d’article



Au cours de la dernière décennie, une situation ambiguë s’est développée sur le marché immobilier privé. D’une part, il existe de nombreuses offres lucratives pour la vente de maisons de campagne à un coût abordable, d’autre part, la qualité de ces logements, pour le moins dire, laisse beaucoup à désirer.

Maison à ossature correcte

Franchement, le résident russe moyen ne peut pas se permettre une très belle maison conçue pour une vie confortable permanente. Il y a plusieurs raisons à cela, dont certaines résident dans les aspects purement techniques de la construction, tandis que l’autre concerne le manque de financement et la prédominance d’entrepreneurs peu scrupuleux parmi les équipes de construction..

Les principaux problèmes de la construction de logements individuels

Ce que les entreprises de construction font vraiment bien, c’est la publicité: des maisons de campagne soignées avec des finitions élégantes sont impressionnantes sur fond de paysage magnifique. Le prix est également intéressant: à partir de 10 mille roubles. par m2, c’est-à-dire qu’une petite famille peut se maintenir entre 700 et 800 000 roubles. Le temps de construction déclaré est d’une saison d’été à un an. N’est-ce pas une bonne offre?

Nous parlons principalement de maisons construites en utilisant la technologie des ossatures. Seul ce type de conception peut revendiquer une efficacité élevée avec un temps de mise en œuvre court. Cependant, lorsqu’on leur demande de commenter de telles offres commerciales, les spécialistes de la construction ne font que hausser les épaules: aux prix actuels des matériaux, il est impossible de construire une maison à ossature pour ce genre d’argent, même dans l’austérité. De plus, il est impossible de construire un bâtiment clé en main, conçu pour fonctionner pendant au moins 30 ans, de sorte que dans le même temps son chauffage ne consomme pas la part du lion des revenus familiaux..

Maison à ossature bois finie

Mais comment de telles maisons naissent-elles? La plupart des développeurs travaillent sur le principe de la pyramide, traitant simultanément 3 à 5 phases de construction. Avec l’argent des clients de la première étape, des fondations sont posées, qui restent jusqu’à ce que le sol rétrécisse. Mener une activité vigoureuse permet d’attirer les étapes suivantes, sur les fonds desquelles les objets des précédents sont complétés, et lorsque les infusions deviennent insuffisantes pour continuer le travail, l’entreprise est liquidée. Même si une décision de justice est rendue par la suite contre le développeur l’obligeant à restituer les fonds investis, le recouvrement de l’argent de la faillite prendra des dizaines d’années..

L’autre côté de la pièce

Par souci d’équité, il est nécessaire de préciser que les entreprises de construction qui proposent des maisons à ossature de très haute qualité existent en Russie, mais le prix indiqué dans leurs catalogues commence entre 4 et 5 millions de roubles par projet sans le coût du terrain. Pour une personne avec un revenu moyen, c’est un montant inabordable. L’hypothèque ne résout pas la situation, car pour son enregistrement, un certain nombre d’examens sont nécessaires, confirmant la sécurité et les caractéristiques opérationnelles finales du bâtiment, qui permettent d’assurer l’objet gagé aux conditions de la banque. Dans le meilleur des cas, l’acheteur peut compter sur un prêt bancaire à 10-15% par an, mais sa taille ne couvre même pas un tiers du coût de construction d’une maison.

Maison à ossature en construction

Le principal problème est que les exigences de construction et sanitaires ne sont pas obligatoires lors de la construction de maisons privées. Les développeurs en profitent volontiers, économisant sur les matériaux, le respect de la technologie et les qualifications des employés impliqués. En conséquence, la maison n’est même pas conforme aux normes de base de protection thermique, qui sont loin d’être souhaitables en elles-mêmes, et la vie réelle ne dépasse pas 20 ans..

Il ne sera pas possible de tenir le développeur responsable, malgré les réclamations de garantie et de contrôle qualité. Tous les 2 à 3 ans, la liste des principaux entrepreneurs de la région est mise à jour, les entreprises liquidées entrent sur les marchés sous de nouveaux noms. En outre, les escrocs ont une base juridique sérieuse et une vaste expérience dans de tels cas. La formulation simplifiée des contrats et l’absence absolue de signatures de spécialistes compétents dans la documentation de conception empêchent de trouver le coupable qui indemnisera les dommages.

La technologie de construction de cadre est-elle défectueuse en soi??

Il y a un problème de plus, plutôt non évident, d’IZhS sur la technologie du cadre. Leur RP a été réalisée sur la base d’exemples réels provenant de pays de l’étranger proche et lointain au climat tout aussi rude. Il a été déclaré que si au Canada ou, par exemple, en Finlande, les maisons à ossature servent régulièrement et restent chaudes pendant des décennies, alors le consommateur domestique mérite la même chose.

En réalité, les maisons construites en Russie n’ont rien à voir avec les maisons finlandaises ou canadiennes. La première preuve en est le prix, qui est d’environ 300 mille euros pour un ensemble de maison finlandaise de 90 m2. Le second est que des matériaux tels que le LVL de haute qualité, les plaques de plâtre renforcées, les panneaux Scano de qualité industrielle, les clous brossés anodisés et un film PEBD pare-vapeur d’une densité de 400 g / m2 ne sont pas disponibles sur le marché intérieur.2. La liste se rallonge de plus en plus.

Construction d'une maison à ossature

En réalité, la maison à ossature moyenne coûte 5 millions de roubles. – une structure plutôt fragile avec une protection thermique de base, qui perd jusqu’à 50% de ses valeurs initiales en 5 à 7 ans en raison du retrait de la laine minérale. L’utilisation de bois à teneur naturelle en humidité (plus de 20%) entraîne un gauchissement et des fissures de la finition, une divergence des joints de parement et une altération du mastic mural, une perte de résistance et de capacité portante. Il existe des dizaines d’autres problèmes liés à la fondation, à l’isolation du sol, à la stabilité du sol, à l’isolation des ouvertures, etc..

Installation du mur d'une maison à ossature

Cela ne signifie pas du tout qu’il est impossible de construire une maison à ossature solide et durable dans la CEI. Si la construction est réalisée de vos propres mains, il suffit de prendre des décisions éclairées, en utilisant les recommandations de spécialistes de confiance. Si les travaux sont effectués par un entrepreneur en construction, vous devez contacter uniquement les entreprises dont la publicité est une offre publique et demander de réécrire le contrat avec une indication du calendrier des travaux, du calendrier, des délais et, surtout, des caractéristiques finales claires de la construction en référence aux actuels SNiP et SanPiN. La présence d’un projet de construction certifié par un architecte accrédité est également strictement requise.

Composants d’une bonne maison à ossature

La meilleure façon de construire une bonne maison à ossature est de connaître les nuances dans lesquelles les entrepreneurs autorisent la connivence ou la négligence, et les constructeurs indépendants font des erreurs par ignorance. Oui, le respect de toutes les exigences de la technologie augmente le budget de construction, mais ce trop-payé ne peut être comparé aux dépenses ultérieures pour le chauffage, les réparations périodiques des finitions et le remplacement de l’isolation. Plus une maison à ossature est coûteuse à construire, moins elle est à entretenir.

Fondation de la maison

Les constructeurs sont souvent trompés par le poids relativement faible des structures et des planchers qui les entourent, estimant que même une fondation à vis sur pieux peut contenir une telle maison. Dans le même temps, le mépris total de la charge dynamique et des forces de soulèvement par le gel est démontré, personne ne mène de levés géologiques non plus..

Fondation de dalle isolée

La structure du cadre est en effet plus légère, mais moins stable. La déformation de la fondation ne s’accompagne pas de la destruction du mur, comme c’est le cas de la maçonnerie, cependant, une augmentation de l’excentricité des charges conduit inévitablement à l’apparition d’instabilité et à une propagation encore plus forte des vibrations. Une maison à ossature ne peut être posée que sur une fondation en béton, la meilleure option pour laquelle est une dalle isolée monolithique ou MZLF dans les régions à climat tempéré. Dans le cas de la construction sur des tourbières et autres sols fragilisés, une structure de grillage sur pieux doit être posée.

Murs et isolation

Une bonne isolation thermique d’une maison à ossature ne peut être obtenue que si l’épaisseur de l’isolation est de 200 mm et qu’il y a une rupture thermique dans le système de support. Puisqu’une poutre composite dans les réalités d’un chantier de construction domestique est un luxe inabordable, le schéma de construction canadien est considéré comme optimal, selon lequel un cadre à deux rangées est disposé à partir de crémaillères décalées de 50×100 mm. Pour la construction d’une maison à ossature, seul le bois scié séché au four avec imprégnation ignifuge convient, toutes les fixations doivent avoir un revêtement anti-corrosion.

Isolation des murs d'une maison à ossature

La laine minérale ne s’insère que dans les cellules formées par des ponts horizontaux en contreplaqué mince. La hauteur de cellule autorisée dépend de la densité du coton et est en moyenne de 80 à 100 cm. Pendant la période allant du déballage et de la pose de la laine minérale jusqu’à l’installation du pare-vent et de la vapeur externe et interne, un temps sec et clair doit rester. Même la moindre infiltration d’humidité dans l’isolant modifie ses propriétés de manière irréversible.

Chevauchement et mise en page

Dans les maisons à ossature, le chevauchement est l’un des endroits les plus problématiques. Il est très difficile d’assurer une rigidité et une bonne isolation phonique entre les planchers, surtout avec une épaisseur de poutre de 150 mm, qui est considérée comme la norme pour les installations domestiques. La dalle de cadre doit avoir une résistance à la flexion suffisante pour la coulée avec une chape semi-sèche ou standard..

Étant donné que l’achat de bois sciés de grand format dans la plupart des régions est un gros problème, il est recommandé de choisir des fermes assemblées sur des plaques à crampons, d’une hauteur de 300 mm ou plus, avec des courroies parallèles planes et un remplissage semi-incliné comme éléments porteurs du plancher. Dans certains cas, une poutre en I en bois peut être considérée comme une alternative. Une condition préalable au chevauchement est un pare-vapeur double face et une chape en ciment de 30 mm sur un sol rugueux en isoplate de 25 mm d’épaisseur.

Fermes de toit en bois

Les cloisons dans une maison à ossature sont généralement planifiées à l’avance, ce qui permet de placer des points de support supplémentaires pour le sol. Dans certains cas, il est possible de privilégier un bâtiment à disposition libre, s’il y a de bonnes raisons à cela, et les planchers et les toitures ont été conçus en tenant compte de la perte partielle de la capacité portante des murs au fil du temps. En règle générale, la base des cloisons est toujours le même cadre en bois, mais ce n’est pas nécessaire. Il est possible d’utiliser des cloisons cellulaires en gypse, des plaques de plâtre sur une ossature métallique galvanisée et même des céramiques poreuses. La principale exigence est de fournir une isolation phonique de haute qualité, pour laquelle les cloisons séparant les pièces d’habitation et coupant les zones techniques doivent être à double rangée avec remplissage obligatoire en laine minérale.

Cloisons intérieures dans une maison à ossature

Toiture et grenier

Pour les maisons à ossature, il est recommandé d’utiliser des toits conçus pour la descente indépendante de la masse de neige, c’est-à-dire avec une pente moyenne et raide. Les matériaux de toiture légers conviennent le mieux: tuiles bitumineuses et métalliques, fer plié, ardoise composite. Le toit est soutenu par un système de fermes classique avec entretoises, les poutres du plancher du grenier jouent le rôle de contreventements. Mauerlat n’est pas monté dans une maison à ossature, donc un pont thermique suffisamment grand est exclu. Au lieu de cela, les chevrons sont fixés aux poutres de plancher à l’aide de montants ou de plaques cloutées..

Système de fermes d'une maison à ossature

L’endroit le plus problématique dans l’isolation thermique d’une maison à ossature est l’isolation sous le toit et dans le plan du plancher du grenier. Si le grenier est froid, au moins 300 mm de laine minérale d’une densité de 60 kg / m et plus sont posés dans le plafond3. Dans ce cas, soit il n’y a pas du tout de revêtement de sol supérieur, soit le matériau en feuille, posé sans fixation, joue son rôle. Dans un grenier ou un grenier chaud, au moins 200 mm de coton d’une densité de 30 à 35 kg / m sont posés sous le toit3. De l’intérieur, une gaine articulée avec un caisson est forcément montée. La chose la plus importante dans la zone supérieure de l’isolation est une protection fiable contre l’humidité, dont la meilleure option est un film de polyéthylène dense avec des joints soudés.

Isolation thermique des planchers en bois avec de la laine minérale

Autres caractéristiques

L’une des nuances les plus importantes de la construction d’une maison à ossature est de contrôler le climat intérieur. L’échange de gaz avec l’environnement extérieur est totalement exclu, c’est pourquoi un bâtiment résidentiel doit être équipé d’une ventilation d’alimentation et d’extraction. Afin d’économiser de l’argent, il est recommandé d’installer un système à capacité variable et un récupérateur, ou d’organiser un grenier chaleureux.

Système de ventilation dans la maison à ossature

Le deuxième point est l’isolement des piliers dans les ouvertures. La technologie du cadre est conçue pour former une boucle de protection thermique continue, dans laquelle les fenêtres et les portes sont les plus grands ponts naturels du froid. La présence d’un écart thermique entre le cadre et la structure principale peut réduire de moitié la perte de chaleur résiduelle.

Fenêtre en plastique dans une maison à ossature

En conclusion, quelques mots sur la finition des façades. Pour une protection plus fiable de l’isolation contre le mouillage et une réduction des pertes de chaleur, il est recommandé d’utiliser un système de façade ventilée à charnières avec une ventilation limitée de la cavité sous le bardage. De plus, cette finition a la durée de vie la plus élevée et est bien adaptée aux déformations du cadre porteur..

Évaluer l'article
( Pas encore d'évaluations )
Ajouter des commentaires

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: