Escalier en colimaçon – avantages et inconvénients

L’avantage incontestable de l’escalier en colimaçon est qu’il occupe un minimum de surface – il peut être construit sur un «patch» de moins de 1,5 m2. Comme vous le savez, le meilleur angle de pente d’escalier ne dépasse pas 45 °. Lorsque vous essayez d’installer un escalier de vol dans une petite zone, l’angle de montée sera trop raide.

Escaliers en colimaçon dans votre maison

Un escalier en colimaçon est moins cher qu’un escalier de marche, en plus, il deviendra un excellent élément de décoration dans n’importe quelle pièce, y apportant un élément d’originalité. Il est également pratique que l’espace sous l’escalier en colimaçon soit pratiquement libre – sa conception est très légère à l’extérieur. L’inconvénient d’un escalier en colimaçon est que vous ne pouvez pas vous déplacer rapidement le long de celui-ci, vous devez vous tenir fermement aux mains courantes à la fois en descendant et en montant, sinon il y a une forte probabilité de blessure.

Lors de la conception d’un escalier en colimaçon, il est important de calculer avec précision ses paramètres, y compris ceux appliqués aux utilisateurs. Un calcul minutieux rendra l’escalier en colimaçon aussi confortable que possible. Et pourtant, pour un usage fréquent, pour transporter des objets, un escalier en colimaçon d’une largeur inférieure à 1 m ne fonctionnera pas – il est important de le comprendre tout de suite. Un escalier en colimaçon est plus pratique comme option alternative de montée / descente.

Types d’escaliers en colimaçon et matériaux utilisés

La principale différence entre les escaliers en colimaçon et les autres est l’absence de plates-formes inter-vol. L’escalier en colimaçon est un escalier continu dont les marches sont appelées enrouleurs. Les marches sont fixées radialement à l’escalier, formant une vis d’escalier qui a une forme circulaire ou polygonale dans le plan horizontal. Si l’escalier en colimaçon est situé à distance des murs, il a généralement une forme ronde, s’il est à proximité immédiate des murs, il est polygonal. La conception des escaliers en colimaçon est basée sur des cordes d’arc en spirale, des limons situés sur les côtés de l’escalier ou en son milieu, ou sur un poteau de support installé au centre de l’escalier. Vous pouvez faire un escalier sans aucun support spécial en reliant les marches les unes aux autres et en renforçant la balustrade sur les balustres – poteaux de garde-corps au début et à la fin de l’escalier.

Parmi les meilleurs, il y a la construction d’un escalier en colimaçon, lorsque le support des marches de rodage est effectué à la fois sur la crémaillère au centre et sur les murs autour du périmètre, ou uniquement sur les murs qui forment la cage d’escalier. Pour la fixation, des rainures sont faites dans les murs, des superpositions y sont installées ou – des marches de rodage sont fixées aux boulons. La fixation des étapes aux murs est l’une des plus difficiles, surtout si les murs sont arrondis.

Conception d'escalier en colimaçon

Les marches pour escaliers en colimaçon sont en bois massif (érable, chêne et hêtre), tôle et métal profilé, verre, plastique. Les marbres, les carreaux, etc. peuvent être utilisés, mais surtout pour les escaliers extérieurs. Les cordes d’arc et les balustrades sont en bois dur collé, en métal ou en métal + bois.

Si la structure de l’escalier comprend un poteau de support central, il peut s’agir de brique, de bois, de béton ou de pierre. Le matériau le plus pratique pour le rack est un tuyau fini, en acier ou en amiante-ciment, il sera plus facile de fixer les marches dessus avec une connexion soudée, à douille ou boulonnée. Le béton armé peut également être choisi comme matériau de construction principal pour un escalier en colimaçon – la question est de savoir si la base supportera un tel poids.

Nous fabriquons un escalier en colimaçon de nos propres mains

Vous trouverez ici comment réaliser un escalier en colimaçon du type le plus simple – avec support sur un pilier central. Et nous parlerons de quelques détails importants qui doivent être pris en compte lors de la conception d’escaliers en colimaçon..

Le nombre de tours complets des marches à enrouleur d’un escalier en colimaçon dépendra de sa hauteur et de son angle d’inclinaison, cependant, il est important que le nombre de marches dans un tour complet soit d’au moins 12 (18 cm de hauteur). Sinon, l’athlète aura toutes les chances de se cogner la tête sur ses pieds supérieurs. Vous pouvez calculer le nombre exact de marches en divisant la hauteur de l’escalier prévu par la hauteur de la marche.

Il est difficile de créer un escalier avec des spirales gracieuses de cordes d’arc de vos propres mains; le processus de création d’une corde d’arc en spirale est difficile, même pour la production industrielle. Dans le premier procédé, des ébauches de bois sont collées, à partir desquelles une partie de la forme incurvée souhaitée est découpée sur une machine à bois programmable. La légèreté externe d’une telle production est trompeuse – les grains du bois sont situés droits et de multiples fentes peuvent se produire lors de l’arrondi, ce qui affectera la résistance du produit. Cette technologie est associée à une consommation de bois importante, les pertes peuvent atteindre 80%.

La deuxième méthode a été pendant plusieurs centaines d’années – garder un flan en bois pour ramollir les fibres dans l’eau bouillante, avec une courbure progressive. Le processus est simple: vous devez conserver le bois vierge dans un récipient contenant de l’eau bouillante pendant plusieurs heures. Ensuite, la pièce à usiner est soumise à des contraintes mécaniques, provoquant une déformation aux endroits requis. L’impact doit être maintenu jusqu’à ce que la pièce soit complètement sèche, puis retirez la fixation – la pièce en bois conservera sa forme. Chaque type de bois a ses propres conditions de cuisson à la vapeur dans l’eau bouillante.

La méthode la plus moderne et la plus efficace aujourd’hui consiste à coller des lamelles de bois minces (5-8 mm), qui peuvent être courbées. Sur la base de cette technique, des cordes d’arc et des mains courantes de presque toutes les courbures requises peuvent être obtenues..

Installation et conception d'un escalier en colimaçon

Après avoir terminé la conception et l’installation d’un escalier en colimaçon en bois, vous devez soigneusement considérer sa finition finale – la peinture. Si un escalier en bois a une belle texture, il est préférable de le conserver avec une finition laquée transparente. Il est nécessaire d’appliquer le vernis en plusieurs couches, après avoir préalablement nettoyé tous les éléments en bois de l’escalier avec une toile émeri et l’avoir recouvert d’une teinture pour souligner la structure du bois. Pour la peinture, il est préférable d’utiliser un vernis pour parquet – il est plus résistant à l’abrasion, que subiront les marches et les balustrades. Il est important – avant de commencer à peindre avec du vernis, vous devez aspirer soigneusement tous les éléments de l’escalier et exclure les courants d’air – le vernis ne tolère pas la poussière.

Le bois avec une structure peu attrayante doit être peint avec des matériaux de finition opaques – émail nitro ou peinture à l’huile. Cette couleur nécessitera l’application de plusieurs couches. Cela est dû au fait que le bois absorbe de manière inégale les composants de la peinture liquide, ce qui est particulièrement connu pour le bois de conifère..

Évaluer l'article
( 1 assessment, average 5 from 5 )
Ajouter des commentaires

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: