Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

Points d’article



La rĂ©sistance de la fondation dĂ©pend du renforcement correct, ainsi que de l’intĂ©gritĂ© de la maison qui y est posĂ©e. La fondation est la fondation d’un bĂątiment et doit faire l’objet d’une attention particuliĂšre. Parlons du fonctionnement du renforcement des fondations, de la façon de calculer correctement la quantitĂ© de renforcement requise et du tricotage correct.

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

Ferrures de construction – nous dĂ©montons l’assortiment

Dans la CEI, les produits de renforcement les plus populaires sont en acier laminĂ© Ă  chaud selon GOST 5781. Il s’agit de tiges mĂ©talliques d’un diamĂštre de 6 Ă  80 mm avec des encoches profilĂ©es en surface. Un tel mĂ©tal laminĂ© se distingue par un module d’Ă©lasticitĂ© Ă©levĂ© – environ 200 kPa.

Une caractĂ©ristique distinctive du renforcement mĂ©tallique est la prĂ©sence de ce que l’on appelle la zone d’Ă©lasticitĂ© – l’Ă©tat temporaire d’une substance au-delĂ  de la limite de la dĂ©formation Ă©lastique avant la destruction physique. Les qualitĂ©s techniques de l’armature sont dĂ©terminĂ©es par la classe d’acier utilisĂ©e dans la production: du A-I le moins rĂ©sistant au A-VI le plus rĂ©sistant.

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

Un renforcement lisse peut ĂȘtre utilisĂ© pour le renforcement structurel. Son principal inconvĂ©nient est l’adhĂ©rence rĂ©duite du mĂ©tal sur la masse de bĂ©ton; il est donc raisonnable de concevoir des Ă©lĂ©ments en armature lisse sans charges de traction axiales Ă©levĂ©es..

Visuellement sur le travail de renforcement

Tout d’abord, considĂ©rons un modĂšle de poteau en bĂ©ton armĂ©. Dans des conditions normales, il est soumis Ă  une charge axiale conduisant Ă  une expansion linĂ©aire du rĂ©seau du centre vers l’extĂ©rieur en raison de la compression. Le bĂ©ton n’est pas plastique et dans un tel environnement est sujet Ă  la rupture par fatigue. Le renfort du poteau participe Ă  la charge sur lui-mĂȘme et oblige l’ensemble du massif Ă  ne pas se dilater, mais Ă  se plier dans des limites acceptables. Le renforcement transversal renforce Ă©galement les bords et empĂȘche les fissures obliques.

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

Le deuxiĂšme modĂšle est une poutre horizontale supportĂ©e sur les bords avec une charge appliquĂ©e au centre. Le bĂ©ton sans armature dans de telles conditions peut casser mĂȘme sous son propre poids. L’acier dans le bĂ©ton lui confĂšre de l’Ă©lasticitĂ©, tandis que le bĂ©ton lui-mĂȘme empĂȘche la dĂ©formation ponctuelle de l’armature, de sorte que la charge appliquĂ©e est rĂ©partie sur toute la longueur de la poutre.

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

Le modĂšle de poutre correspond presque complĂštement au MZLF, mais dans les fondations complexes profondes, le principe du poteau fonctionne sur des raidisseurs. La charge sur la fondation tombe de maniĂšre inĂ©gale en raison de la prĂ©sence d’ouvertures dans les murs et de poids diffĂ©rents des sections individuelles, ou en raison d’autres caractĂ©ristiques de conception. À son tour, la densitĂ© du sol sous la fondation est Ă©galement inĂ©gale. Vous pouvez convenir que le travail principal de la fondation est d’assumer sans danger la charge de la structure, puis de la rĂ©partir correctement le long des points de support.

Sélection de la section et de la densité du signet

La principale caractĂ©ristique distinctive des produits en bĂ©ton est la section transversale des Ă©lĂ©ments de renforcement longitudinaux au niveau de la section transversale. Le rapport de cette valeur Ă  la surface de la section transversale de la masse de bĂ©ton est appelĂ© densitĂ© de remplissage. En fonction de la masse, de la charge, du type et mĂȘme de la section de la structure, la densitĂ© peut ĂȘtre de 0,1 Ă  2,5%, pour la fondation, des valeurs de 0,1 Ă  0,3% doivent ĂȘtre respectĂ©es.

L’Ă©paisseur minimale des barres de renforcement longitudinales et des pinces en D d’angle est dĂ©terminĂ©e par la longueur de portĂ©e rĂ©elle:

  • dans les zones jusqu’Ă  3 m, le renforcement n’est pas plus mince que 10 mm;
  • sur des portĂ©es de plus de 3 m – pas moins de 12 mm;
  • sur poutres chargĂ©es ponctuellement (structure colonne-squelette) – pas moins de 14 mm Ă  une densitĂ© de remplissage de 0,2%.

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct Renforcement des coins et des butĂ©es de la fondation en bande Ă  l’aide de pinces en L: 1 – renforcement longitudinal; 2 – renforcement transversal; 3 – renforcement vertical; 4 – Pinces en L

Pour rĂ©sumer: une fondation en bandes de 400×900 mm a une section transversale de 36×10 ^ 4 mm2, c’est-Ă -dire que la section transversale optimale du renforcement longitudinal est de 360 ​​mm2. Selon SP 52-101-2003, pour le bĂ©ton non contraint, la valeur calculĂ©e est choisie vers le haut: soit 5 tiges de 10 mm (si la longueur de portĂ©e le permet), soit 4 tiges de 12 mm chacune (avec une marge de sĂ©curitĂ© importante).

Veuillez noter que la densitĂ© Ă©quivalente peut ĂȘtre obtenue, sous condition, avec trois tiges de 14 mm chacune ou mĂȘme deux de 16 mm, alors oĂč s’arrĂȘter? Sur ce point, mĂȘme les concepteurs expĂ©rimentĂ©s ne donnent parfois pas de recommandations claires, cependant, guidĂ© par le bon sens, il faut poser autant de tiges du diamĂštre minimum autorisĂ© que possible. Cependant, rappelez-vous qu’une cage de renforcement trop dense peut rendre difficile le dĂ©versement et le compactage du bĂ©ton..

Pourquoi et comment répartir les lignes de renforcement

La technique de calcul ci-dessus est valable pour les poutres minces dans lesquelles l’armature est rĂ©alisĂ©e en une seule rangĂ©e avec les mĂȘmes couches de protection en haut et en bas. En pratique, on ne sait jamais avec certitude comment se comportera une poutre en bĂ©ton, dans quelle direction elle se pliera, oĂč il y aura des zones de tension et de compression. Étant donnĂ© que la fondation a un rapport largeur / hauteur de 1: 2 ou plus, la ligne de conception du renforcement est rĂ©alisĂ©e Ă  la fois sous les bords supĂ©rieur et infĂ©rieur..

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

Mais ce n’est pas tout. Pour stabiliser la masse et confĂ©rer de la soliditĂ©, ce que l’on appelle un renforcement structurel est utilisĂ©. Il comprend principalement des Ă©lĂ©ments transversaux verticaux et horizontaux – tiges ou pinces. Leur calcul est Ă©galement effectuĂ© en fonction de la densitĂ© du signet, elle reprĂ©sente au moins 0,025% de la section, mais pas transversale, mais longitudinale selon le plan sĂ©cant vertical et horizontal. Habituellement, les pinces sont constituĂ©es de renfort 1-2 numĂ©ros sous le renfort principal avec une Ă©tape d’installation de 0,8 Ă  1,4 mĂštres.

Couches de protection et de séparation

En raison de l’absorption d’eau non nulle du bĂ©ton armĂ©, l’armature est fortement corrodĂ©e. Cet effet peut ĂȘtre minimisĂ© en prĂ©voyant des couvertures de revĂȘtement pour chaque ligne de renforcement. Pour la partie souterraine de la fondation, l’Ă©paisseur de la couche est d’au moins 40 mm, pour les structures extĂ©rieures – 30–35 mm, pour les isolĂ©es – 25 mm et en prĂ©sence d’impermĂ©abilisation – 15–20 mm. Dans tous les cas, la couche de protection ne peut pas ĂȘtre plus fine que le renfort utilisĂ©..

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

L’espace libre entre les lignes du ferraillage principal est appelĂ© masse de division. Les phĂ©nomĂšnes de dĂ©formation se manifestant plus fortement Ă  la surface du bĂ©ton, la largeur de la section non renforcĂ©e ne doit pas dĂ©passer une certaine valeur. Laquelle? Dans les coulisses, une valeur de 1/4 de la largeur d’une face particuliĂšre est utilisĂ©e, c’est-Ă -dire que sur les cĂŽtĂ©s du cadre d’armature, vous devez ajouter 3 ou 4 barres longitudinales 1 Ă  2 numĂ©ros de moins que l’armature principale. Les bandes rĂ©sultantes d’une largeur supĂ©rieure Ă  450 mm doivent ĂȘtre renforcĂ©es avec un treillis mĂ©tallique.

Pose, tricot, intercalaires et autres subtilités

Le cadre de renfort est dans la plupart des cas assemblé comme suit:

  1. Des tiges longitudinales de la ligne inférieure de renforcement sont posées au fond de la fosse.
  2. Ils sont liĂ©s ensemble avec un chevauchement de 20 diamĂštres nominaux, et aux tours, ils sont fixĂ©s avec des Ă©lĂ©ments en forme de L de la mĂȘme Ă©paisseur et avec le mĂȘme chevauchement.
  3. La ligne infĂ©rieure est installĂ©e sur les bouchons d’espacement formant la couche de protection infĂ©rieure.
  4. Le renfort structurel transversal est tricotĂ© avec le pas dĂ©fini. Il peut s’agir de pinces en U multidirectionnelles ou d’anneaux rectangulaires. Une nuance importante: toutes les barres de renfort longitudinales, y compris les barres auxiliaires, sont installĂ©es Ă  l’intĂ©rieur des pinces, et non Ă  l’extĂ©rieur.

Calcul du ferraillage pour la fondation et du ferraillage correct

Il ne reste plus qu’Ă  passer la bande supĂ©rieure du renfort principal dans les pinces, Ă  la nouer et Ă  sĂ©parer les bords avec un renfort longitudinal constructif. Il est recommandĂ© de fixer tous les Ă©lĂ©ments avec un faisceau de fils, prĂ©fĂ©rant le soudage Ă  l’arc. AprĂšs avoir ajustĂ© les couches de protection, vous pouvez charger des plaques d’isolation et couler du bĂ©ton.

Lire la suite  Comment faire un cadre mĂ©tallique d'un appareil de chauffage avec vos propres mains
Évaluer l'article
( Pas encore d'Ă©valuations )
Ajouter des commentaires

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: