Aperçu des programmes de création et de conception de meubles

Points d’article



Quiconque au moins une fois a développé et créé des meubles d’armoire par lui-même ne se rendra plus dans les salles d’exposition de meubles. Dans ce métier simple, tout commence par un projet décrivant le produit dans les moindres détails. Aujourd’hui, nous allons parler des programmes les plus courants pour la conception de meubles d’armoires..

Aperçu des programmes de création et de conception de meubles

Tâches de conception et évaluation de la complexité

La conception des meubles d’armoire est une tâche assez scrupuleuse qui nécessite de garder dans le champ d’attention à la fois le concept global et de nombreux petits détails. Contrairement au dessin sur papier, les outils de CAO permettent de contrôler tous les objets créés, même ceux qui sont cachés à la vue par d’autres détails..

Le principal problème de conception, qui consiste en l’agencement spatial des éléments de mobilier d’armoire et l’agencement de leurs plus grands groupes, est résolu par presque tous les programmes de mobilier. La fonction de visualisation tridimensionnelle vous permet d’opérer librement avec des objets, de les déplacer dans l’espace et de les visualiser sous n’importe quel angle favorable.

CuisineDraw CuisineDraw

Mais les spécificités du travail avec des composants de meubles ne sont implémentées dans aucun logiciel. Le programme PRO100, par exemple, malgré sa simplicité, sa rapidité et son bon système de visualisation, ne voit pas du tout la différence fonctionnelle entre une partie du corps ou une poignée de porte. Dans le contexte de PRO100 ou bCAD, tout objet a une forme, un emplacement, une couleur ou une texture, mais son objectif est modestement silencieux.

bCAD bCAD

Cela ralentit le travail sur les grands projets. Par exemple, dans le complexe BAZIS, les processus de placement du matériel sont automatisés, le programme peut générer automatiquement des ensembles de charnières, poignées ou systèmes d’extension et les placer conformément aux règles d’installation, tout en générant un schéma de marquage pour le perçage. Et ce n’est qu’un module du programme appelé « Fabricant de meubles », conçu pour la modélisation, et il y a une demi-douzaine d’autres parties du complexe – pour couper des feuilles, organiser le stockage, la production et la vente de meubles.

Meubles BAZIS «BAZIS-Mebelshchik»

C’est la capacité de travailler avec des tâches spécifiques de conception de meubles, et pas seulement de plier les planches en une structure commune, qui distingue les logiciels spécialisés de l’amateur. Le programme PRO100 coûte environ 1000 $ dans un ensemble complet, tandis qu’il a une version de démonstration qui convient tout à fait à la création de vos propres projets amateurs. Le complexe BAZIS est le principal concurrent du PRO100 sur le marché russe: il coûte moitié moins cher, deux fois plus de possibilités, mais le système de visualisation est boiteux.

Logiciel de modélisation 3D

Le besoin de visualiser la scène de travail est surtout nécessaire pour la présentation du mobilier et le développement de catalogues. Lors de la conception indépendante de meubles, cela disparaît à l’arrière-plan, bien qu’il puisse servir d’appendice utile. Le processus de conception fonctionne de manière optimale dans des programmes comme PRO100, KitchenDraw ou WOODY – l’un des rares programmes gratuits, mais quelque peu obsolètes aujourd’hui. Ils ont une fonction pour basculer rapidement la vue affichée, d’une esquisse en noir et blanc à une scène en trois dimensions avec ses propres sources de lumière.

BOISÉ 2.0 Modèle 3D dans WOODY 2.0

Dans le complexe BAZIS, par exemple, tout n’est pas si rose: le travail principal est effectué dans le module Furnituremaker, et la construction d’un concept visuel, jouant avec les couleurs, les ombres et les textures, est reprise dans le module Salon, acheté séparément. On ne peut pas soutenir que la capacité à évaluer visuellement transforme la conception en plaisir, mais dans les activités professionnelles, il s’agit davantage d’une distraction..

Salon de base « Basis-Salon »

Malgré la disponibilité des outils graphiques, presque tous les travaux sont effectués à l’aide de méthodes de paramétrisation. Un objet à l’écran n’est qu’un affichage; il possède un certain nombre de propriétés et de fonctionnalités qui sont définies manuellement via une fenêtre paramétrique. Certes, dans un mode purement visuel, vous pouvez parcourir rapidement la bibliothèque de meubles existante, choisir les échantillons que vous aimez, changer rapidement la taille et les proportions (étirer, compresser) de chaque produit individuel et faire un agencement global, puis seulement procéder au travail sur les détails.

Caractéristiques des détails manuels

Nous avons déjà dit que certains programmes disposent d’outils pour automatiser le placement des éléments et travailler avec des pièces individuelles, mais ce n’est qu’un aspect du problème. Chaque programme a un certain nombre de primitives – des objets à partir desquels commence toujours l’assemblage de pièces et de groupes plus complexes. Dans PRO100 et Astra, par exemple, l’objet de base est une planche, verticale ou horizontale. Il est possible d’éditer la forme en plan, mais une seule fois, donc tous les détails du projet auront une section constante le long d’au moins un axe. En pratique, cela se traduit par des difficultés lors de la modélisation de façades courbes, de plinthes et de comptoirs..

PRO100 PRO100

Dans KitchenDraw, bCAD, WOODY et BASIS, les objets sont également créés par des tableaux primitifs, mais il existe plus d’outils pour travailler avec eux. Par exemple, les planches peuvent être de plusieurs types tels que fond, paroi arrière, paroi latérale. Guidé par les propriétés globales du projet, le programme peut déterminer leurs aspects plus spécifiques, tels que: taille, position, liaison à d’autres détails, ou prévoir certaines actions qui peuvent être effectuées sur un objet de ce type.

bCAD bCAD

Le logiciel professionnel peut être complété par un modèle offrant des conceptions standard de tiroirs, de compartiments, de portes, de comptoirs et d’autres éléments de mobilier courants. Une autre différence entre les logiciels professionnels est la capacité à élaborer des attaches. Dans le programme « Astra », un analogue du complexe « BAZIS » à la fois en termes de fonctionnalité et de coût, il est possible de marquer sur les détails les lieux de perçage et de fraisage pour l’installation des auvents. Mais « BAZIS-Mebelshchik » crée des cartes complexes d’additifs et de bordures, compilées, comme toute documentation BAZIS exportée, conformément à ESKD ou ISO.

Constructeur de meubles Astra « Astra Furniture Designer »

Différences de visualisation

Les systèmes CAO pour la conception de meubles d’armoires ont trois modes d’affichage de base. La première – vue filaire – est inhérente à tous les programmes, dans ce mode seuls les arêtes et les sommets des pièces sont affichés. Modéliser des éléments de meubles en ne voyant que leur cadre est assez rapide, mais avec un grand nombre de détails, le fouillis de lignes crée de la confusion.

Le mode d’affichage semi-transparent entre alors en jeu, qui montre en tout ou en partie les lignes qui ne sont pas visibles sous l’angle courant. Le mode est bon pour composer de petits objets composés dans des objets encore plus grands et un positionnement relatif.

Mode translucidité dans PRO100 Mode translucidité dans PRO100

Le troisième mode, inhérent à presque tous les systèmes CAO, est l’imposition de couleurs et de textures simplifiées pour une appréciation visuelle du succès de la composition, des ratios des couleurs, des tailles et des formes. Mais il y a aussi quelques nuances ici: dans les programmes avec la visualisation la plus simple, par exemple PRO100, il n’y a aucune possibilité d’imposer des textures et des couleurs sur des bords séparés des pièces. Par conséquent, l’affichage d’arêtes contrastées n’est pas possible uniquement si vous créez une arête en tant qu’objet distinct avec sa propre texture..

Superposition de texture dans le programme BAZIS-Mebelshchik Superposition de texture dans le programme BAZIS-Mebelshchik

Les créateurs de KitchenDraw sont allés plus loin et ont ajouté des capacités de rendu. Dans l’ensemble, aucune CAO pour les meubles d’armoire ne fournira une telle qualité d’affichage, sauf pour les programmes de CAO non spécialisés. Mais une telle opportunité est-elle justifiée par le coût horaire du programme de 2 à 3 $ ou un abonnement d’un an de plus de 500 $? Cependant, KitchenDraw offre 20 heures gratuites, ce qui est suffisant pour se familiariser avec le programme et mettre sur pied quelques projets d’essai.

Visualisation dans KitchenDraw Visualisation dans KitchenDraw

Bibliothèques

Peut-être qu’il n’y a pas de facteur plus précieux que l’immensité et la richesse des bibliothèques de composants pour le programme utilisé. La plupart des salons de meubles travaillent généralement avec un catalogue très impressionnant de produits d’ameublement et de casques d’écoute, ajustant uniquement leurs tailles en fonction des locaux du client. Qui vous empêche de faire de même?

Même le programme PRO100 le plus simple connaît un succès sans précédent parmi les fabricants de meubles, en grande partie grâce à la bibliothèque la plus étendue avec la possibilité d’importer librement des projets tiers réalisés par d’autres artisans. Il ne reste plus qu’à ajouter quelques détails techniques, ajuster la disposition des étagères et des tiroirs, la couleur – et les détails finis seront entre vos mains dans 30 à 40 minutes de travail.

Bibliothèque PRO100 Bibliothèque PRO100

Les bibliothèques peuvent inclure à la fois des casques prêts à l’emploi et même des concepts d’intérieur entiers, ainsi que des sections de meubles séparées. De plus, toute bibliothèque comprend des échantillons de palettes de peinture et de textures selon la normalisation généralement acceptée, il n’y a donc généralement pas de questions sur la sélection de couleur correcte lors de la commande de sciage..

La richesse de la bibliothèque dépend directement de l’échelle de la communauté d’utilisateurs, la plus importante d’entre elles: PRO100, BAZIS, Astra et WOODY.

Programmes de coupe

La présence d’un module d’optimisation de coupe dans le programme peut être très utile. Bien entendu, lors de la commande d’une coupe de feuilles, une seule liste de pièces suffit. Mais, après avoir réfléchi au schéma de coupe, vous pouvez estimer le coût total du mobilier ou afficher visuellement sur les cartes imprimées des bordures, des perçages et des fraisages.

Astra Cut « Astra Cutting »

Bien entendu, l’importation gratuite de projets augmente la rapidité et la commodité du travail.Par conséquent, l’achat de modules supplémentaires pour les systèmes BAZIS ou Astra est principalement bénéfique pour les fabricants de meubles. Des programmes tiers gratuits tels que Cutting peuvent également être utilisés individuellement..

Coupe 3 Coupe 3

Bien sûr, la saisie manuelle des paramètres de détail prendra un certain temps, mais pour une utilisation unique, cela suffit amplement.

Évaluer l'article
( Pas encore de notes )
Partager avec des amis
Conseils d'experts sur n'importe quel sujet
Ajouter un commentaire

En cliquant sur le bouton «Soumettre un commentaire», j'accepte le traitement des données personnelles et j'accepte la politique de confidentialité