Quel liquide verser dans le système de chauffage de la maison

Points d’article



Dans les syst√®mes de chauffage hydrauliques, il n’est pas n√©cessaire d’utiliser de l’eau comme moyen de chauffage. Selon le mode d’utilisation et le type de syst√®me, des liquides avec des propri√©t√©s sp√©ciales peuvent √™tre utilis√©s, par exemple, un point de cong√©lation bas ou une inertie chimique.

Quel liquide verser dans le système de chauffage de la maison

Ce qui est mauvais dans l’eau ordinaire

La pratique mondiale √©tablie d’utiliser l’eau comme caloporteur pour les syst√®mes de chauffage s’explique par son bon march√© et sa disponibilit√©. Dans le m√™me temps, l’industrie chimique moderne offre un certain nombre de substances et de compos√©s alternatifs qui, √† un co√Ľt plus √©lev√©, sont d√©pourvus des principaux inconv√©nients de l’eau ordinaire..

Le plus souvent, le remplacement de l’eau par un caloporteur sp√©cial est n√©cessaire en raison du mode de chauffage incoh√©rent. √Ä des temp√©ratures n√©gatives, l’eau g√®le et se dilate en volume, ce qui dans la plupart des cas provoque la destruction des canalisations et de l’√©changeur de chaleur de la chaudi√®re. Un certain nombre de liquides de refroidissement, appel√©s antigels, ne poss√®dent pas cette propri√©t√©: m√™me √† des temp√©ratures inf√©rieures √† -30 ¬į C, leur viscosit√© ne fait qu’augmenter, mais sans cons√©quences irr√©versibles pour le syst√®me.

Radiateur en fonte d√©truit apr√®s le gel de l'eauRadiateur en fonte d√©truit apr√®s le gel de l’eau

Les inconv√©nients suppl√©mentaires de l’eau comprennent son agressivit√© vis-√†-vis des m√©taux et sa capacit√© √† provoquer de la corrosion. De plus, l’eau dissout bien l’oxyg√®ne, ce qui explique pourquoi la formation de gaz avec formation de bourrages d’air est possible dans un syst√®me d’alimentation en chaleur ferm√©. Enfin, l’eau est capable de dissoudre les sels et les min√©raux, ce qui se traduit par la formation de tartre sur les surfaces internes de l’√©changeur de chaleur..

Résistance au gel du liquide de refroidissement

L’un des deux plus grands groupes de fluides caloporteurs sp√©ciaux est √† base de propyl√®ne glycol (PG), un liquide visqueux incolore avec un point de fusion de -60 ¬į C. Les liquides √† base de cette substance peuvent geler √† diff√©rentes temp√©ratures, le seuil requis est d√©termin√© par les conditions climatiques et autres conditions de fonctionnement de l’√©quipement.

Fluide caloporteur à base de propylène glycolFluide caloporteur à base de propylène glycol

Il existe une autre classe de compos√©s – √† base d’√©thyl√®ne glycol (EG). Et bien que cette substance ait un point de fusion assez √©lev√©, son m√©lange avec de l’eau est capable de maintenir une phase liquide lorsqu’elle est refroidie √† -50 ¬į C. Comme dans le cas de SG, le point de cong√©lation du liquide de refroidissement peut varier en fonction du rapport des composants initiaux du m√©lange conform√©ment aux exigences de qualit√© du liquide de refroidissement.

Caloporteur √† base d'√©thyl√®ne glycolCaloporteur √† base d’√©thyl√®ne glycol

Si, √† partir du liquide de refroidissement, seule la capacit√© √† maintenir la fluidit√© √† de basses temp√©ratures est requise, alors les compositions bas√©es sur les GES √† cet √©gard sont beaucoup plus rentables pour des consid√©rations √©conomiques et pour un certain nombre d’autres consid√©rations, qui seront examin√©es ci-dessous. Dans ce cas, le liquide de refroidissement ne doit pas n√©cessairement correspondre au rep√®re de temp√©rature critique. Au lieu de remplir le syst√®me avec un concentr√© co√Ľteux, vous pouvez fournir un dispositif pour maintenir une temp√©rature acceptable, par exemple un √©l√©ment chauffant √©lectrique, tout en versant de l’antigel dilu√©.

Problème de réduction de la capacité thermique

L’une des premi√®res conditions pr√©alables √† l’introduction de liquides de refroidissement sp√©ciaux √©tait l’id√©e d’utiliser une solution aqueuse de glyc√©rine en tant que telle. On pensait qu’en raison de la densit√© plus √©lev√©e, une telle composition fournirait une meilleure √©vacuation de la chaleur du g√©n√©rateur de chaleur, r√©duisant ainsi les fuites parasites avec les gaz d’√©chappement. Cependant, l’id√©e ne se justifiait pas: de surchauffe, la glyc√©rine polym√©rise, lib√©rant un gaz toxique, de plus, ses propri√©t√©s thermophysiques n’√©taient pas des plus remarquables. La situation est similaire avec les antigels modernes: il s’est av√©r√© qu’il n’y a pas plus de liquide absorbant la chaleur que l’eau dans la nature, √† l’exception d’un hydrate d’ammoniaque toxique et r√©actif.

Système de chauffage domestique antigel

Par cons√©quent, l’opinion selon laquelle les liquides de refroidissement sp√©ciaux modernes augmentent l’efficacit√© d’une unit√© de production de chaleur est un mythe absolu. Les d√©clarations des fabricants sur l’augmentation de la capacit√© thermique doivent √™tre consid√©r√©es d’un point de vue subjectif, ce ne sont rien de plus que des tentatives pour √©liminer le manque inh√©rent d’antigel.

L’un des plus avantageux en termes de capacit√© thermique des antigels est consid√©r√© comme une solution aqueuse de formiate de potassium. Les caloporteurs sur une telle base ont vraiment une capacit√© thermique plus √©lev√©e par rapport aux SG et EG, mais leur champ d’application est limit√© aux syst√®mes ferm√©s. Le fait est qu’en pr√©sence d’oxyg√®ne, le formiate se d√©compose progressivement; en d’autres termes, dans un syst√®me ouvert, le liquide de refroidissement perd ses propri√©t√©s relativement rapidement. Dans le m√™me temps, les antigels au formiate sont utilis√©s depuis longtemps, et en plus d’un point de fusion bas, ils ont √©galement les propri√©t√©s d’un inhibiteur de corrosion..

Protection des radiateurs en aluminium

Si des radiateurs profil√©s en aluminium sont utilis√©s dans le syst√®me de chauffage, il existe un risque √©lev√© de corrosion progressive de leur surface int√©rieure. Ce probl√®me est bien connu des chauffagistes: l’eau r√©agit extr√™mement activement avec l’aluminium, surtout lorsqu’elle est chauff√©e. Dans des conditions normales, la r√©action d’oxydation s’estompe progressivement en raison de la passivation de la surface m√©tallique avec un film d’oxyde, cependant, dans le syst√®me de chauffage, le liquide se d√©place constamment, tandis que les particules m√©caniques qui y sont suspendues d√©collent le film r√©sultant, ainsi, la paroi du bo√ģtier du radiateur s’amincit continuellement..

Corrosion du radiateur en aluminiumCorrosion du radiateur en aluminium

Un moyen √©vident de sortir de cette situation est de remplacer l’eau par un liquide inactif, qui sont la majorit√© des liquides de refroidissement sp√©ciaux. Outre le fait que les mat√©riaux de base (PG et EG) ne pr√©sentent pas de tendance aux r√©actions chimiques avec les m√©taux, des additifs sp√©ciaux √©liminent le risque de contact d’eau non li√©e avec l’aluminium.

Cependant, la d√©cision de remplacer l’eau par de l’antigel uniquement en raison du probl√®me des radiateurs en aluminium est injustifi√©e. La dur√©e d’utilisation efficace du liquide de refroidissement est limit√©e, elle doit √™tre chang√©e p√©riodiquement. Par cons√©quent, d’un point de vue purement √©conomique, il est plus opportun soit de remplacer les radiateurs en aluminium par des radiateurs bim√©talliques, soit d’√©quiper le syst√®me de chauffage d’une station de traitement de l’eau et d’une unit√© de filtration m√©canique pour √©liminer les impuret√©s solides non dissoutes..

Additifs spéciaux et durée de conservation

√Ä eux seuls, les glycols ne perdent pas leurs propri√©t√©s au fil du temps, du moins lors de leur utilisation √† l’int√©rieur du syst√®me de chauffage. Cependant, en plus de la base, la composition antigel comprend √©galement un ensemble d’additifs qui am√©liorent les propri√©t√©s chimiques et parfois thermophysiques du liquide..

La composition exacte du paquet d’additifs n’est annonc√©e par aucun des fabricants. D’une part, cela est d√Ľ √† un secret commercial, d’autre part, avec un souci prudent d’incompatibilit√© avec d’autres marques d’antigel. Le propyl√®ne glycol et l’√©thyl√®ne glycol se m√©langent bien, il en va de m√™me pour leurs solutions aqueuses. Cependant, c’est pr√©cis√©ment en raison de la pr√©sence d’additifs sp√©ciaux lors du m√©lange de diff√©rents antigels que des ph√©nom√®nes tels que la formation d’inclusions denses, la coagulation et la pr√©cipitation de s√©diments, ainsi que la formation de mousse, peuvent se produire et le type de base du liquide de refroidissement ne joue pas un r√īle d√©cisif..

Fluide de chauffage pour systèmes de chauffage

La pr√©sence d’additifs est √©galement due √† la dur√©e de vie limit√©e du liquide de refroidissement. L’antigel peut √™tre stock√© dans un r√©cipient ferm√© et dans les conditions recommand√©es pendant une p√©riode relativement longue, mais en fonctionnement, il conserve ses propri√©t√©s de 3 √† 7 ans. Le co√Ľt de la composition est largement d√©termin√© par la fr√©quence requise de son remplacement: le moins souvent, le plus cher.

La question de la toxicit√© et de l’√©limination du liquide de refroidissement

L’√©thyl√®ne glycol est une substance toxique et l’antigel bas√© sur celui-ci est √©galement extr√™mement toxique. Dans ce cas, les voies d’entr√©e du poison dans le corps sont compl√®tement diff√©rentes: √† travers le tube digestif, la peau, les poumons et les muqueuses. Les dangers de l’antigel √† base d’EG sont en grande partie dus √† la probabilit√© de micro-fuites, qui sont difficiles √† d√©tecter: l’inhalation r√©guli√®re de vapeurs, m√™me √† des doses infimes, a un effet cumulatif. Par cons√©quent, les fluides caloporteurs √† base d’√©thyl√®ne glycol ne doivent pas √™tre utilis√©s dans les syst√®mes de chauffage ouverts, avec une confiance insuffisante dans la qualit√© de l’installation des tuyaux et des radiateurs, ainsi que s’il existe une chaudi√®re √† double circuit et une chaudi√®re de chauffage indirect dans le syst√®me, o√Ļ le poison peut passer d’un circuit √† l’autre..

Remplir le système de chauffage d'antigel

Le propyl√®ne glycol appartient √† la classe des substances s√Ľres, il est utilis√© comme additif alimentaire. Cependant, le liquide de refroidissement utilis√© ne peut pas √™tre √©vacu√© dans les canaux de drainage et les √©gouts. √Čliminez les fluides caloporteurs sp√©ciaux conform√©ment aux r√®gles de s√©curit√© environnementale. L’un des meilleurs moyens de sortir est de contacter une station-service, o√Ļ la voiture «Tosola» est r√©guli√®rement recycl√©e.

Règles de préparation du liquide de refroidissement

Les fluides caloporteurs sp√©ciaux sont fournis sous forme concentr√©e, mais peuvent √©galement √™tre utilis√©s dilu√©s. Les proportions de m√©lange avec l’eau sont fix√©es par le fabricant, le point de cong√©lation d√©pend principalement du rapport. Dans le m√™me temps, les propri√©t√©s anti-corrosion et autres ne sont pas beaucoup perdues, mais l’effet d’√©conomie est √©vident.

Diluer le liquide de refroidissement avec de l’eau du robinet n’est pas une bonne id√©e. Les impuret√©s chlor√©es et fluor√©es peuvent provoquer un cycle de r√©action chimique impr√©visible, tout comme les ions et les min√©raux dissous dans l’eau. L’eau bouillie est la plus appropri√©e √† ces fins, mais aussi une option assez peu co√Ľteuse – boire de l’eau en bouteille utilis√©e dans les glaci√®res. L’utilisation de l’eau de pluie est souvent peu pratique pour une raison simple: beaucoup d’oxyg√®ne actif est dissous dans le liquide.

Traitement de l'eau pour chaufferieTraitement de l’eau pour chaufferie

En g√©n√©ral, l’id√©e m√™me de pr√©parer de l’eau pour un syst√®me de chauffage peut servir de bonne alternative √† l’utilisation d’un liquide de refroidissement sp√©cial, √† condition qu’elle ne n√©cessite pas directement les propri√©t√©s de l’antigel. Pour environ le m√™me prix, vous pouvez acheter la station de traitement d’eau potable la plus simple avec un cycle d’osmose inverse, √©liminant ainsi la corrosion √©lectrochimique et les d√©p√īts de tartre. Les impuret√©s m√©caniques sont facilement √©limin√©es par un filtre m√©canique de 30 √† 50 microns, install√© parall√®lement au retour avec circulation forc√©e par une pompe suppl√©mentaire.

Lire la suite  Protection contre la foudre √† domicile: installation d'un paratonnerre
√Čvaluer l'article
( Pas encore d'évaluations )
Ajouter des commentaires

;-) :| :x :twisted: :smile: :shock: :sad: :roll: :razz: :oops: :o :mrgreen: :lol: :idea: :grin: :evil: :cry: :cool: :arrow: :???: :?: :!: