Décoration murale en relief: matériaux et technique

Points d’article



Malgré la diffusion active des idées de minimalisme, les méthodes de finition exclusives ne perdent pas leur pertinence dans la rénovation moderne. Les fabricants de matériaux sont prêts à répondre aux caprices des consommateurs en proposant des formulations aux propriétés de plus en plus parfaites. Aujourd’hui, il parlera de l’utilisation du plâtre gaufré dans la décoration murale.

Décoration murale en relief

Caractéristiques caractéristiques de la finition en relief

La propriété principale de la facturation des murs est considérée comme le rejet des surfaces de finition lisses formées après peinture ou tapissage. En termes de style, cela peut être considéré comme un hommage à l’architecture ancienne, dans un sens pratique, une telle finition n’a aucun avantage. Presque toutes les surfaces texturées n’ont pas les qualités des revêtements comme le revêtement ou le papier peint à peindre, elles présentent les inconvénients suivants:

  • Faible maintenabilité.
  • Manque de propriétés antistatiques.
  • Problèmes d’élimination des contaminants.
  • Risque de blessure.
  • Coût des matériaux relativement élevé.
  • Une certaine compétence est requise pour une application correcte.

Bas-relief sur le mur

Il faut faire la distinction entre le relief et la texture. Contrairement aux surfaces texturées ordinaires, les reliefs imitent non seulement l’apparence de la surface de divers matériaux, mais aussi les méthodes de leur traitement, qui sont souvent très archaïques. Cependant, la finition en relief trouve également sa place dans le cadre de designs intérieurs modernes, choquants et futuristes – souvent dans cette version, le revêtement n’a pas du tout une petite texture, restant absolument lisse.

Plâtre texturé

Propriétés des matériaux utilisés

Bien entendu, la rétention de bas-reliefs massifs n’est possible que si le mélange utilisé est suffisamment épais et dense. Cependant, dans ce cas, le matériau perd sa plasticité et il devient difficile de travailler avec lui. Trois types de mélanges peuvent être considérés comme pratiques dans l’application et conservant bien leur forme:

  1. Thixotrope avec une structure homogène. Ce sont des mastics en plastique sans charge inclus.
  2. Contenant des matériaux granulaires légers pour perdre du poids.
  3. Poreux, saturé des plus petites bulles d’air.

Les compositions thixotropes sont plus difficiles à fabriquer, leur consommation basée sur la masse est plus élevée, mais seul un tel plâtre est considéré comme le plus universel, car il vous permet de créer des formes en relief grandes et petites. Ce matériau a les mêmes propriétés physiques et mécaniques à différentes épaisseurs de couche, ce qui augmente la résistance à l’ouverture de fissures et aux contraintes mécaniques.

Application de plâtre texturé à l'aide d'un rouleau en relief

Les enduits gaufrés avec des granulés de perlite, de vermiculite ou de verre expansé occupent une certaine position médiane entre des matériaux d’un type différent. Ils ne retiennent en toute confiance qu’une épaisseur de couche moyenne – jusqu’à 15-20 mm, mais en même temps, ils sont assez denses et durables, souvent leur traitement supplémentaire n’est pas nécessaire.

Les matériaux poreux sont assez fragiles, mais leur structure, en fait, est une mousse très résistante, ce qui est optimal pour créer des bas-reliefs, alors que même les grandes moulures ne glisseront pas sous son propre poids. Cependant, les qualités de surface finales après durcissement sont loin d’être optimales, une couche de matériau dur est nécessaire, par exemple un mastic en microfibre ou du gypse ordinaire, renforcé de toiles d’araignées en fibre de verre..

Techniques de finition en relief

De manière classique, les méthodes de travail avec du plâtre gaufré peuvent être divisées en artistique et technologique. Ces derniers incluent les méthodes de travail lorsque la forme est définie par la nature du mouvement de l’outil de travail, et non par sa forme. En écrasant le mélange plastique dans différentes directions, en se déplaçant avec séparation, étirement et autres manipulations, on obtient un relief toujours chaotique.

Les méthodes technologiques, au contraire, sont utilisées pour former un motif uniforme et répétitif, qui est formé par le bord de l’outil en un seul mouvement. Voici quelques exemples:

  • Des ondulations légères ou un relief ondulé sont appliqués avec une large spatule avec un bord incurvé.
  • La structure de l’écorce peut être recréée avec un rouleau à pochoir.
  • La brique est imitée en laissant une impression à partir du panneau de pochoir.
  • Un grand motif répétitif en relief peut être réalisé en appliquant du plâtre sur un pochoir flexible.

Exemples de rouleaux texturés pour enduits décoratifs

La dernière méthode doit être décrite plus en détail. Les pochoirs prêts à l’emploi en vente sont rares, mais vous pouvez les fabriquer vous-même. En tant que matériau, il est préférable de ne pas utiliser de papier Whatman ou de carton d’emballage, dont les bords deviennent mous, ce qui fait que le pochoir perd sa forme. Les meilleures options de fabrication sont le paronite, le carton résistant à l’humidité, à partir duquel des joints d’étanchéité sont découpés. En dernier recours, vous pouvez utiliser des tapis de cuisson en silicone, qui coûtent un sou et se trouvent dans la plupart des magasins avec des ustensiles de cuisine..

Dessin volumétrique sur le mur à l'aide d'un pochoir

Pour découper un pochoir, vous devez trouver un motif répétitif, appelé motif, l’imprimer à l’échelle souhaitée sur plusieurs feuilles, puis coller l’image sur un substrat. Après séchage, le pochoir est découpé le long des contours avec un scalpel jetable ou un couteau modèle, laissant le moins d’empattements possible dans les coins et les courbes nettes. Après avoir fabriqué l’autocollant, il est préférable de le tremper dans de l’eau tiède pour que l’encre d’impression ne colle pas dans le revêtement mural..

Plâtre au pochoir

La procédure d’utilisation d’un pochoir est simple. Le dessin est appliqué en rangées horizontales ou verticales, à partir d’un angle arbitraire. A chaque application ultérieure, le pochoir est appliqué sur un ou deux côtés du motif existant. Cela doit être fait avec soin, les artisans inexpérimentés feraient mieux de faire appel à un assistant.

Enduit décoratif gaufré

Nous attirons également l’attention des lecteurs sur les formes de relief inversées, dont une caractéristique est des dépressions et des zones écaillées sur le plan commun du mur au lieu de renflements et d’affaissements dans la version standard. Cette technique peut être réalisée sans prétention: vous devez d’abord appliquer un relief continu avec des pics et des crêtes pointus, dont la plupart sont interconnectés. Après cela, l’avion est meulé: d’abord avec une râpe grossière, puis avec un treillis abrasif de la taille de grain requise. La principale difficulté de cette méthode est que toute la surface doit être traitée strictement par étapes, en contrôlant constamment la courbure avec une longue règle. Les mélanges poreux sont les mieux adaptés pour créer un relief inversé, qui, après durcissement, est le plus facile à traiter..

Traitement final et artistique

Presque toujours, le motif en relief sur le mur n’est pas laissé tel quel après le séchage du plâtre. Tout d’abord, vous devez nettoyer et éliminer les imperfections sous forme de flocons sur les bords ou de grandes rayures. Pas besoin d’être trop zélé: pour chaque type de relief, ses propres tolérances de rugosité s’appliquent, en tenant compte du pouvoir couvrant du revêtement protecteur..

Après «finition de limes», la surface doit être résistante à l’eau et à la saleté en la recouvrant d’une peinture à dispersion aqueuse aux propriétés hydrophobes. Le traitement est effectué soit avec une brosse à poils synthétiques fins qui ne tombent pas, soit avec un pistolet de pulvérisation. Vous pouvez appliquer la peinture en plusieurs couches, mais rappelez-vous que le revêtement doit être fin afin de ne pas lisser la texture de surface fine au-delà de toute mesure.

Décorer le bas-relief

Les bas-reliefs, en règle générale, sont teintés après l’application de la couche protectrice principale. Ainsi, la profondeur de l’image est accentuée et elle semble encore plus en relief. Avant d’essayer de faire le virage vous-même, nous vous recommandons d’étudier plusieurs tutoriels vidéo d’artistes sur le jeu de la lumière et de l’ombre. Après cela, vous devrez choisir la direction générale de l’éclairage et amener les parties saillantes du relief afin que les bords lumineux ne soient pas du tout teintés et que le biseau du côté de la source lumineuse soit doucement assourdi, devenant plus saturé vers la dépression. Dans le même temps, du côté opposé à l’incidence de la lumière, une ombre a été introduite, qui est de 2 à 3 tons plus foncés que la tonalité du biseau et s’éclaircit avec la distance du bord.

Évaluer l'article
( Pas encore de notes )
Partager avec des amis
Conseils d'experts sur n'importe quel sujet
Ajouter un commentaire

En cliquant sur le bouton «Soumettre un commentaire», j'accepte le traitement des données personnelles et j'accepte la politique de confidentialité