Installation de plafond en plaques de plâtre

Pour commencer, il est nécessaire de marquer la position de conception du plafond suspendu autour du périmètre de la pièce sur les murs à l’aide d’un niveau dont la longueur doit être d’au moins 1,5 mètre, un niveau hydro, un coupe-cordon (les marquages ​​doivent être effectués en fonction du projet).

image

Au lieu d’un niveau et d’un niveau d’eau sur les grands chantiers, il est conseillé d’utiliser un niveau laser pour effectuer rapidement des pannes. Une structure correctement conçue peut économiser jusqu’à 10 à 15% des feuilles (plaques) et du profil.

image

Avec un pas fixe pour un type de plafond et un type de charge donnés, les points de fixation des suspensions sont marqués. Aux endroits où le plafond est marqué d’un perforateur, des trous sont percés dans la base de support avec un diamètre de 6 mm et une profondeur de 40 à 60 mm. Si les bases sont en bois, des vis autotaraudeuses à gros filetage doivent être utilisées pour fixer les éléments du cadre, sans perçage prudent.

image

Ce système de suspension utilise une suspension droite pour attacher le profil principal à la structure porteuse. S’il y a des différences de niveau de la structure porteuse (plafond) supérieures à la longueur de la suspension directe, une suspension supplémentaire pour les profilés PP doit être utilisée. Considérons ce cas. Pour fixer le support pour les profilés PP, une tige est d’abord montée. Dans la structure porteuse, selon les marquages, un trou est percé (6 mm de diamètre et 40 mm de profondeur). Insérez un ancrage en coin (cheville d’ancrage) dans la patte. Enfoncez un ancrage en coin (bouchon d’ancrage) dans le trou percé avec un marteau jusqu’à ce qu’il se verrouille en place.

image

Ensuite, nous montons une suspension droite, qui est fixée à l’aide du même ancrage de coin.

image

L’ancrage en coin est inséré dans la plaque de suspension directe et martelé dans un trou pré-percé dans la structure porteuse (trou de 6 mm de diamètre et 40 mm de profondeur). Une fente technologique dans une suspension droite avec un ancrage à coin non complètement enfoncé permet un positionnement précis de la suspension avant la fixation complète.

image

Ensuite, vous devez plier les bandes latérales de la suspension directe à un angle de 90 degrés.

image

Placez le cintre sur la tige, en maintenant le clip à ressort dans un état comprimé, qui est situé sur le cintre. Ajustez la hauteur. Relâchez le clip à ressort pour sécuriser. Si la tige de suspension est trop longue et interfère avec l’installation ultérieure, pliez-la sur le côté.

image

Après la fixation à la base portante des suspensions, les principaux profilés PP 60×27 ou barres en bois 50×30 mm sont montés sur eux, suivis du contrôle et du nivellement du niveau horizontal selon les marquages ​​sur le mur. La longueur du profil principal (barre) doit être inférieure à la longueur de la pièce de 10 mm.

image

Si nécessaire, coupez le profilé avec des ciseaux métalliques selon le plan d’installation.

image

La fixation du profil principal PP 60×27 et la suspension directe se font à l’aide de vis autotaraudeuses LN 16.

image

La suspension d’ancrage (suspension pour profilés en PP) est insérée dans le profil principal de sorte que les bords supérieurs pliés du profil tombent dans les rainures de suspension. Assurez-vous que le profil principal est parallèle aux marques sur le mur.

image

Un ruban d’étanchéité est collé au mur le long du périmètre, aux endroits où la cloison sèche rejoint le mur. Ensuite, vous devez préparer des feuilles de cloison sèche pour l’installation. À partir des bords d’extrémité des plaques de plâtre qui ne sont pas collées avec du carton, à l’aide d’une raboteuse, il est nécessaire de chanfreiner à un certain angle (22,5 degrés – par 2/3 de l’épaisseur de la feuille).

image

Avant d’installer des cloisons sèches, organisez tout le câblage électrique dans la structure, en suivant les précautions de sécurité. Tous les câbles doivent être acheminés dans des canaux de câbles spéciaux. Les câbles ne doivent pas toucher les arêtes vives du cadre métallique et ne doivent pas passer à l’intérieur des profilés pour éviter d’endommager l’isolation et les courts-circuits. Tirez un peu du câble près de l’emplacement prévu des appareils afin de pouvoir le retrouver plus facilement plus tard. Si les trous dans la cloison sèche pour les luminaires sont découpés après son montage sur le cadre (c’est-à-dire suspendu), assurez-vous de ne pas endommager le câble.

image

Installez la plaque de plâtre avec des étais, un élévateur télescopique ou manuellement dans la position de conception et fixez-les au cadre. Les plaques de plâtre sont disposées horizontalement, ajustées les unes aux autres et vissées au cadre avec des vis, tandis que leur déformation ne doit pas être autorisée. L’installation du matériel d’insonorisation (si nécessaire) est réalisée en parallèle avec l’installation de chaque feuille de revêtement. L’épaisseur et la densité du matériau insonorisant doivent être calculées et prises en compte dans les charges lors du choix du type et de la conception du faux plafond.

image

Les travaux de fixation doivent être effectués à partir du coin de la plaque de plâtre dans deux directions perpendiculaires l’une à l’autre. Les plaques de plâtre sont fixées au cadre avec des vis autotaraudeuses, espacées de 150 mm sur des plaques adjacentes à une distance d’au moins 10 mm du bord de la plaque collée avec du carton et d’au moins 15 mm de la découpe. Les vis de fixation doivent pénétrer dans la plaque de plâtre à angle droit et pénétrer dans le cadre métallique du cadre sur une profondeur d’au moins 10 mm et dans la poutre en bois – au moins 20 mm. Les têtes des vis autotaraudeuses doivent être enfoncées dans la cloison sèche sur une profondeur d’environ 1 mm aux fins de leur masticage ultérieur, tandis que la tête de la vis autotaraudeuse ne doit pas déchirer le carton.

image

Percer des trous pour les luminaires, s’ils n’ont pas été faits à l’avance.

image

L’amarrage de la plaque de plâtre ne doit se faire que sur les profilés du cadre de support. Le carton aux endroits où les vis sont tordues ne doit pas être ébouriffé. Les vis autotaraudeuses déformées ou mal placées doivent être retirées, remplacées par des neuves, qui doivent être situées à une distance d’au moins 50 mm du point de fixation précédent.

image

Évaluer l'article
( Pas encore de notes )
Partager avec des amis
Conseils d'experts sur n'importe quel sujet
Ajouter un commentaire

En cliquant sur le bouton «Soumettre un commentaire», j'accepte le traitement des données personnelles et j'accepte la politique de confidentialité